sensibiliser

Manifestation contre la fermeture de l'usine Poulain : "C'est le patrimoine de Blois et les Français sont très attachés à la marque", souligne la CGT
          Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce une fermeture injustifiée de l'usine de Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), décidée uniquement pour que les "actionnaires fassent d'autant plus de profits"

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.

Tony Anjoran, représentant syndical de la CGT, s’insurge contre la décision de fermer l’usine de Villebarou, située à proximité de […]

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.
Lire la suite »

Reportage



  

  
  

      

  

  
    "Ne pas prendre la fuite, ne pas courir, ne pas caresser le chien" : des facteurs de La Poste se forment pour éviter les morsures
          Les morsures de chien sont la troisième cause d'accident du travail pour les facteurs. 2 000 d'entre eux sont mordus chaque année dans le cadre de leur tournée. La Poste organise des formations pour leur apprendre les bons gestes à adopter.

Les facteurs de La Poste sont formés pour prévenir les morsures de chien

Les morsures de chien sont un problème fréquent pour les facteurs de La Poste. Chaque année, environ 2 000 d’entre eux sont victimes de ces attaques pendant leur tournée. Pour faire face à ce danger, l’entreprise organise des formations pour apprendre aux employés les bonnes pratiques à adopter.

L’une des principales règles à suivre est de ne pas prendre la fuite en cas de rencontre avec un chien agressif. Il est également important de ne pas courir, car cela pourrait exciter davantage l’animal. Enfin, il est recommandé de ne pas caresser un chien inconnu, car cela peut être interprété comme une menace.

Ces formations visent à sensibiliser les facteurs aux risques liés aux chiens et à leur apprendre comment réagir de manière adéquate en cas de danger. En suivant ces conseils, les employés de La Poste peuvent réduire le risque de morsures et assurer leur sécurité lors de leurs tournées.

Les accidents du travail liés aux morsures de chiens constituent un véritable problème pour les facteurs, se classant en troisième

Les facteurs de La Poste sont formés pour prévenir les morsures de chien

Les morsures de chien sont un problème fréquent pour les facteurs de La Poste. Chaque année, environ 2 000 d’entre eux sont victimes de ces attaques pendant leur tournée. Pour faire face à ce danger, l’entreprise organise des formations pour apprendre aux employés les bonnes pratiques à adopter.

L’une des principales règles à suivre est de ne pas prendre la fuite en cas de rencontre avec un chien agressif. Il est également important de ne pas courir, car cela pourrait exciter davantage l’animal. Enfin, il est recommandé de ne pas caresser un chien inconnu, car cela peut être interprété comme une menace.

Ces formations visent à sensibiliser les facteurs aux risques liés aux chiens et à leur apprendre comment réagir de manière adéquate en cas de danger. En suivant ces conseils, les employés de La Poste peuvent réduire le risque de morsures et assurer leur sécurité lors de leurs tournées.
Lire la suite »

Drapeau palestinien à l'Assemblée : "Partout, les gens me remercient et me disent que j’ai écrit l’histoire", se félicite le député LFI Sébastien Delogu
          Selon le député LFI des Bouches-du-Rhône, son geste doit permettre un "soulèvement des consciences" en France sur la situation à Gaza.

Député LFI fier d’avoir brandi drapeau palestinien: geste historique pour sensibiliser sur Gaza

D’après le représentant de La France insoumise pour les Bouches-du-Rhône, son action vise à susciter une prise de conscience collective

Député LFI fier d’avoir brandi drapeau palestinien: geste historique pour sensibiliser sur Gaza Lire la suite »

Restauration rapide : "Depuis 2021, le nombre de fast-foods a dépassé, en France, le nombre de restaurants traditionnels", selon une experte
          La restauration type fast-food séduit de plus en plus de Français. Selon une étude de Food Service Vision, le chiffre d'affaires du secteur n'a jamais été aussi haut. "Une tendance à l'œuvre depuis les années 70," estime Laure Ducos, experte des enjeux politiques et environnementaux de l’alimentation.

Restauration rapide en France : une tendance à la hausse depuis les années 70, selon une spécialiste

La restauration rapide gagne de plus en plus de terrain en France. Une étude menée par Food Service Vision révèle que le secteur a atteint des chiffres record en termes de chiffre d’affaires. Selon Laure Ducos, spécialiste des enjeux politiques et environnementaux liés à l’alimentation, cette tendance est observée depuis les années 70.

Cette évolution témoigne d’un changement dans les habitudes alimentaires des Français, qui semblent privilégier la rapidité et la commodité offertes par les fast-foods. Le nombre de ces établissements a d’ailleurs dépassé celui des restaurants traditionnels depuis 2021, un phénomène qui ne cesse de croître.

Cette popularité croissante de la restauration rapide soulève toutefois des questions quant à ses impacts sur la santé publique et sur l’environnement. En effet, ces établissements sont souvent critiqués pour la qualité nutritionnelle de leurs produits et pour leur empreinte écologique.

Il est donc essentiel de sensibiliser les consommateurs aux enjeux liés à leur alimentation et de les encourager à faire des choix plus responsables, en privilégiant des repas équilibrés et respectueux de l’environnement. Cette évolution du marché de la restauration rapide en France souligne l’importance de repenser nos modes de consommation et de favoriser une alimentation saine et durable.

De plus en plus de Français sont attirés par la restauration rapide de type fast-food. Selon une étude réalisée par

Restauration rapide en France : une tendance à la hausse depuis les années 70, selon une spécialiste

La restauration rapide gagne de plus en plus de terrain en France. Une étude menée par Food Service Vision révèle que le secteur a atteint des chiffres record en termes de chiffre d’affaires. Selon Laure Ducos, spécialiste des enjeux politiques et environnementaux liés à l’alimentation, cette tendance est observée depuis les années 70.

Cette évolution témoigne d’un changement dans les habitudes alimentaires des Français, qui semblent privilégier la rapidité et la commodité offertes par les fast-foods. Le nombre de ces établissements a d’ailleurs dépassé celui des restaurants traditionnels depuis 2021, un phénomène qui ne cesse de croître.

Cette popularité croissante de la restauration rapide soulève toutefois des questions quant à ses impacts sur la santé publique et sur l’environnement. En effet, ces établissements sont souvent critiqués pour la qualité nutritionnelle de leurs produits et pour leur empreinte écologique.

Il est donc essentiel de sensibiliser les consommateurs aux enjeux liés à leur alimentation et de les encourager à faire des choix plus responsables, en privilégiant des repas équilibrés et respectueux de l’environnement. Cette évolution du marché de la restauration rapide en France souligne l’importance de repenser nos modes de consommation et de favoriser une alimentation saine et durable.
Lire la suite »

Choléra à Mayotte : comment s'organise la vaccination pour tenter d'endiguer l’épidémie ?
          Plus de 4 000 cas contacts ont été vaccinés dans l'archipel. Près de 100 cas de choléra ont été recensés depuis la mi-mars.

Vaccination contre le choléra à Mayotte pour lutter contre l’épidémie : plus de 4 000 cas contacts vaccinés
Depuis la mi-mars, près de 100 cas de choléra ont été signalés à Mayotte. Pour endiguer l’épidémie, une campagne de vaccination a été lancée dans l’archipel. Plus de 4 000 cas contacts ont été vaccinés jusqu’à présent. Cette mesure vise à limiter la propagation de la maladie et à protéger la population contre le choléra. Les autorités sanitaires de Mayotte mettent en place des stratégies pour organiser au mieux la vaccination et sensibiliser la population à l’importance de se faire vacciner. Il est essentiel de prendre des mesures préventives pour lutter contre le choléra et éviter une propagation plus importante de la maladie.

Dans l’archipel, plus de 4 000 personnes qui ont été en contact avec des cas de choléra ont reçu le

Vaccination contre le choléra à Mayotte pour lutter contre l’épidémie : plus de 4 000 cas contacts vaccinés
Depuis la mi-mars, près de 100 cas de choléra ont été signalés à Mayotte. Pour endiguer l’épidémie, une campagne de vaccination a été lancée dans l’archipel. Plus de 4 000 cas contacts ont été vaccinés jusqu’à présent. Cette mesure vise à limiter la propagation de la maladie et à protéger la population contre le choléra. Les autorités sanitaires de Mayotte mettent en place des stratégies pour organiser au mieux la vaccination et sensibiliser la population à l’importance de se faire vacciner. Il est essentiel de prendre des mesures préventives pour lutter contre le choléra et éviter une propagation plus importante de la maladie.
Lire la suite »

"Un p'tit truc en plus" : dans son premier film, l'humoriste Artus pose un regard tendre et drôle sur le handicap
          Dans son casting, Artus a choisi de jeunes comédiens porteurs de handicap. Parmi eux, Thibaut Conan, repéré dans son équipe de basket adapté.

Artus, humoriste, réalise un film sur le handicap en mettant en avant des jeunes comédiens handicapés comme Thibaut Conan, joueur de basket adapté. Le film se veut tendre et drôle, offrant un regard différent sur la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. L’objectif est de sensibiliser le public et de briser les préjugés en montrant la diversité et la richesse des talents des personnes handicapées. Artus souhaite ainsi apporter sa pierre à l’édifice pour une société plus inclusive et solidaire.

Artus a décidé d’intégrer de jeunes comédiens en situation de handicap dans sa distribution, parmi lesquels figure Thibaut Conan, remarqué

Artus, humoriste, réalise un film sur le handicap en mettant en avant des jeunes comédiens handicapés comme Thibaut Conan, joueur de basket adapté. Le film se veut tendre et drôle, offrant un regard différent sur la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. L’objectif est de sensibiliser le public et de briser les préjugés en montrant la diversité et la richesse des talents des personnes handicapées. Artus souhaite ainsi apporter sa pierre à l’édifice pour une société plus inclusive et solidaire. Lire la suite »

Retour en haut