quant

Les salaires réels restent plus bas qu'avant la pandémie de Covid-19 dans plusieurs pays de l'OCDE
          Toutefois, les salaires réels sont "désormais en progression dans la plupart des pays, généralement grâce au déclin de l'inflation", note l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.

Néanmoins, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, les salaires réels sont en augmentation dans la plupart des pays,

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.
Lire la suite »

Reportage



  

  
  

      

  

  
    Législatives 2024 : dans le Val-d'Oise, les électeurs macronistes "dans une impasse" après le maintien de leur candidate
          Dans la 1re circonscription, la députée sortante Emilie Chandler a choisi de ne pas se désister au risque de permettre l'élection de la candidate du Rassemblement national. Ses soutiens sont parfois perdus sur la marche à suivre au second tour.

Dans le Val-d’Oise, les électeurs du parti d’Emmanuel Macron se retrouvent dans une situation délicate en vue des élections législatives de 2024. En effet, dans la 1re circonscription, la députée sortante Emilie Chandler a décidé de maintenir sa candidature, malgré le risque de favoriser l’élection de la candidate du Rassemblement National. Cette décision a laissé ses partisans perplexes quant à la stratégie à adopter pour le second tour.

Dans la première circonscription, la députée actuelle, Emilie Chandler, a pris la décision de ne pas se retirer de la

Dans le Val-d’Oise, les électeurs du parti d’Emmanuel Macron se retrouvent dans une situation délicate en vue des élections législatives de 2024. En effet, dans la 1re circonscription, la députée sortante Emilie Chandler a décidé de maintenir sa candidature, malgré le risque de favoriser l’élection de la candidate du Rassemblement National. Cette décision a laissé ses partisans perplexes quant à la stratégie à adopter pour le second tour. Lire la suite »

Nouvelle-Calédonie : le transfert de militants dans l'Hexagone est vécu "comme l'expression de la justice coloniale", analyse un anthropologue
          Benoît Trépied, spécialiste de la Nouvelle-Calédonie, a critiqué le transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d'avoir organisé les émeutes il y a quelques semaines.

Le transfert de militants kanak accusés d’émeutes en métropole critiqué par un spécialiste de la Nouvelle-Calédonie

Benoît Trépied, anthropologue spécialisé dans la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant au transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d’avoir participé à l’organisation des émeutes survenues il y a quelques semaines. Selon lui, cette décision est perçue comme une manifestation de la justice coloniale par la population locale.

Pour Benoît Trépied, ce transfert des militants kanak vers la France est vécu comme une forme d’injustice et de mépris envers la communauté indigène de Nouvelle-Calédonie. Il souligne que cette action renforce les tensions déjà existantes entre les différentes communautés de l’archipel.

L’anthropologue met en lumière le contexte historique et politique complexe de la Nouvelle-Calédonie, marqué par des décennies de colonisation et de luttes pour l’indépendance. Selon lui, le traitement réservé aux militants kanak renvoie à des schémas anciens de domination et de discrimination.

Benoît Trépied appelle à une réflexion approfondie sur les enjeux de justice et d’égalité en Nouvelle-Calédonie, afin de favoriser un dialogue inclusif et respectueux entre toutes les parties prenantes. Il met en garde contre les risques d’escalade des tensions et souligne l’importance de trouver des solutions pacifiques et durables pour la stabilité de l’archipel.

Benoît Trépied, un expert renommé de la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant à la décision de transférer en métropole

Le transfert de militants kanak accusés d’émeutes en métropole critiqué par un spécialiste de la Nouvelle-Calédonie

Benoît Trépied, anthropologue spécialisé dans la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant au transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d’avoir participé à l’organisation des émeutes survenues il y a quelques semaines. Selon lui, cette décision est perçue comme une manifestation de la justice coloniale par la population locale.

Pour Benoît Trépied, ce transfert des militants kanak vers la France est vécu comme une forme d’injustice et de mépris envers la communauté indigène de Nouvelle-Calédonie. Il souligne que cette action renforce les tensions déjà existantes entre les différentes communautés de l’archipel.

L’anthropologue met en lumière le contexte historique et politique complexe de la Nouvelle-Calédonie, marqué par des décennies de colonisation et de luttes pour l’indépendance. Selon lui, le traitement réservé aux militants kanak renvoie à des schémas anciens de domination et de discrimination.

Benoît Trépied appelle à une réflexion approfondie sur les enjeux de justice et d’égalité en Nouvelle-Calédonie, afin de favoriser un dialogue inclusif et respectueux entre toutes les parties prenantes. Il met en garde contre les risques d’escalade des tensions et souligne l’importance de trouver des solutions pacifiques et durables pour la stabilité de l’archipel.
Lire la suite »

Gard : menacé depuis l'expulsion de l'imam Mahjoubi, le maire de Bagnols-sur-Cèze équipé d'un bracelet d'alerte
          L'imam assure qu'il ne "cautionne pas" et appelle à "ne pas menacer le maire".

Menace sur le maire de Bagnols-sur-Cèze : l’imam Mahjoubi expulsé et le maire équipé d’un bracelet d’alerte

Depuis l’expulsion de l’imam Mahjoubi, le maire de Bagnols-sur-Cèze se retrouve menacé, au point d’avoir dû être équipé d’un bracelet d’alerte. L’imam, quant à lui, affirme qu’il ne cautionne pas les menaces proférées à l’encontre du maire et appelle à ne pas le menacer.

Selon les dires de l’imam, il est important de souligner qu’il ne soutient en aucun cas les actions qui ont

Menace sur le maire de Bagnols-sur-Cèze : l’imam Mahjoubi expulsé et le maire équipé d’un bracelet d’alerte

Depuis l’expulsion de l’imam Mahjoubi, le maire de Bagnols-sur-Cèze se retrouve menacé, au point d’avoir dû être équipé d’un bracelet d’alerte. L’imam, quant à lui, affirme qu’il ne cautionne pas les menaces proférées à l’encontre du maire et appelle à ne pas le menacer.
Lire la suite »

Le groupe Beaumanoir rachète le spécialiste des marques de glisse Boardriders Europe
          Ça va être un vrai bol d'air pour l'ensemble des employés. C'est un nouveau démarrage avec une dynamique positive pour le groupe", se réjouit Nicolas Foulet, le président de Boardriders Europe, sur France Bleu Pays Basque mercredi.

Beaumanoir acquiert Boardriders Europe : un nouveau départ prometteur

Le groupe Beaumanoir a récemment racheté Boardriders Europe, spécialiste des marques de glisse. Cette acquisition marque un nouveau chapitre prometteur pour l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Nicolas Foulet, président de Boardriders Europe, exprime sa satisfaction quant à cette nouvelle dynamique positive lors d’une interview sur France Bleu Pays Basque.

Nicolas Foulet, président de Boardriders Europe, exprime sa satisfaction quant à l’impact positif que va avoir le renouveau sur l’ensemble

Beaumanoir acquiert Boardriders Europe : un nouveau départ prometteur

Le groupe Beaumanoir a récemment racheté Boardriders Europe, spécialiste des marques de glisse. Cette acquisition marque un nouveau chapitre prometteur pour l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Nicolas Foulet, président de Boardriders Europe, exprime sa satisfaction quant à cette nouvelle dynamique positive lors d’une interview sur France Bleu Pays Basque.
Lire la suite »

Restauration rapide : "Depuis 2021, le nombre de fast-foods a dépassé, en France, le nombre de restaurants traditionnels", selon une experte
          La restauration type fast-food séduit de plus en plus de Français. Selon une étude de Food Service Vision, le chiffre d'affaires du secteur n'a jamais été aussi haut. "Une tendance à l'œuvre depuis les années 70," estime Laure Ducos, experte des enjeux politiques et environnementaux de l’alimentation.

Restauration rapide en France : une tendance à la hausse depuis les années 70, selon une spécialiste

La restauration rapide gagne de plus en plus de terrain en France. Une étude menée par Food Service Vision révèle que le secteur a atteint des chiffres record en termes de chiffre d’affaires. Selon Laure Ducos, spécialiste des enjeux politiques et environnementaux liés à l’alimentation, cette tendance est observée depuis les années 70.

Cette évolution témoigne d’un changement dans les habitudes alimentaires des Français, qui semblent privilégier la rapidité et la commodité offertes par les fast-foods. Le nombre de ces établissements a d’ailleurs dépassé celui des restaurants traditionnels depuis 2021, un phénomène qui ne cesse de croître.

Cette popularité croissante de la restauration rapide soulève toutefois des questions quant à ses impacts sur la santé publique et sur l’environnement. En effet, ces établissements sont souvent critiqués pour la qualité nutritionnelle de leurs produits et pour leur empreinte écologique.

Il est donc essentiel de sensibiliser les consommateurs aux enjeux liés à leur alimentation et de les encourager à faire des choix plus responsables, en privilégiant des repas équilibrés et respectueux de l’environnement. Cette évolution du marché de la restauration rapide en France souligne l’importance de repenser nos modes de consommation et de favoriser une alimentation saine et durable.

De plus en plus de Français sont attirés par la restauration rapide de type fast-food. Selon une étude réalisée par

Restauration rapide en France : une tendance à la hausse depuis les années 70, selon une spécialiste

La restauration rapide gagne de plus en plus de terrain en France. Une étude menée par Food Service Vision révèle que le secteur a atteint des chiffres record en termes de chiffre d’affaires. Selon Laure Ducos, spécialiste des enjeux politiques et environnementaux liés à l’alimentation, cette tendance est observée depuis les années 70.

Cette évolution témoigne d’un changement dans les habitudes alimentaires des Français, qui semblent privilégier la rapidité et la commodité offertes par les fast-foods. Le nombre de ces établissements a d’ailleurs dépassé celui des restaurants traditionnels depuis 2021, un phénomène qui ne cesse de croître.

Cette popularité croissante de la restauration rapide soulève toutefois des questions quant à ses impacts sur la santé publique et sur l’environnement. En effet, ces établissements sont souvent critiqués pour la qualité nutritionnelle de leurs produits et pour leur empreinte écologique.

Il est donc essentiel de sensibiliser les consommateurs aux enjeux liés à leur alimentation et de les encourager à faire des choix plus responsables, en privilégiant des repas équilibrés et respectueux de l’environnement. Cette évolution du marché de la restauration rapide en France souligne l’importance de repenser nos modes de consommation et de favoriser une alimentation saine et durable.
Lire la suite »

Nouvelle-Calédonie : le député Nicolas Metzdorf espère qu'en se déplaçant, Emmanuel Macron arrivera "à instaurer un espace de dialogue"
          Le député Renaissance de Nouvelle-Calédonie espère que la venue du président  servira à "ramener les indépendantistes autour de la table des négociations".

Espoir de dialogue en Nouvelle-Calédonie avec la visite d’Emmanuel Macron

Le député Nicolas Metzdorf, membre du parti Renaissance en Nouvelle-Calédonie, se montre optimiste quant à la visite du président Emmanuel Macron dans le territoire. Selon lui, cette visite pourrait être l’occasion de réunir les différents acteurs politiques, notamment les indépendantistes, autour d’une table de négociations.

En effet, pour Nicolas Metzdorf, il est essentiel de favoriser un dialogue constructif entre toutes les parties prenantes de la question de l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Il espère que la venue d’Emmanuel Macron permettra de créer un espace de dialogue propice à la résolution des conflits et des tensions qui persistent dans le territoire.

Le député souligne l’importance de la communication et du respect mutuel dans le processus de décolonisation de la Nouvelle-Calédonie. Selon lui, il est primordial que chacun puisse s’exprimer librement et être écouté, dans le but de trouver des solutions pacifiques et durables pour l’avenir de la région.

En conclusion, Nicolas Metzdorf place de grands espoirs dans la visite d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie, espérant qu’elle sera l’occasion de favoriser un véritable dialogue entre les différentes parties prenantes et de trouver des solutions consensuelles pour l’avenir du territoire.

Le parlementaire de la faction politique Renaissance en Nouvelle-Calédonie exprime son souhait que la visite du chef de l’État puisse

Espoir de dialogue en Nouvelle-Calédonie avec la visite d’Emmanuel Macron

Le député Nicolas Metzdorf, membre du parti Renaissance en Nouvelle-Calédonie, se montre optimiste quant à la visite du président Emmanuel Macron dans le territoire. Selon lui, cette visite pourrait être l’occasion de réunir les différents acteurs politiques, notamment les indépendantistes, autour d’une table de négociations.

En effet, pour Nicolas Metzdorf, il est essentiel de favoriser un dialogue constructif entre toutes les parties prenantes de la question de l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Il espère que la venue d’Emmanuel Macron permettra de créer un espace de dialogue propice à la résolution des conflits et des tensions qui persistent dans le territoire.

Le député souligne l’importance de la communication et du respect mutuel dans le processus de décolonisation de la Nouvelle-Calédonie. Selon lui, il est primordial que chacun puisse s’exprimer librement et être écouté, dans le but de trouver des solutions pacifiques et durables pour l’avenir de la région.

En conclusion, Nicolas Metzdorf place de grands espoirs dans la visite d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie, espérant qu’elle sera l’occasion de favoriser un véritable dialogue entre les différentes parties prenantes et de trouver des solutions consensuelles pour l’avenir du territoire.
Lire la suite »

Aisne : des interrogations après la coulée de boue mortelle à Courmelles
          L’émotion est toujours forte, vendredi 3 mai à Courmelles, après qu’une habitante est décédée, emportée par une coulée de boue. Alors que le village est sous le choc, les autorités tentent de comprendre comment la maison a pu être engloutie.

Inondations mortelles à Courmelles : enquête en cours sur la coulée de boue
Vendredi 3 mai, une tragédie a frappé le village de Courmelles, dans l’Aisne, avec la mort d’une habitante emportée par une coulée de boue. L’émotion est palpable dans la commune, tandis que les autorités s’efforcent de comprendre les circonstances de ce drame. La maison engloutie soulève de nombreuses interrogations et suscite des inquiétudes quant à la sécurité des habitants. Les habitants sont sous le choc et cherchent des réponses à cette catastrophe inattendue. Les secours ont été mobilisés en urgence pour venir en aide aux sinistrés et évaluer les dégâts causés par cette coulée de boue meurtrière. Les autorités locales ont lancé une enquête pour déterminer les causes de cet événement tragique et prévenir de nouveaux risques d’inondations. La solidarité s’organise au sein de la communauté pour soutenir les familles touchées par ce drame et apporter un soutien psychologique aux habitants traumatisés par cette terrible épreuve.

Le village de Courmelles est plongé dans la tristesse et l’émotion suite au décès d’une habitante emportée par une coulée

Inondations mortelles à Courmelles : enquête en cours sur la coulée de boue
Vendredi 3 mai, une tragédie a frappé le village de Courmelles, dans l’Aisne, avec la mort d’une habitante emportée par une coulée de boue. L’émotion est palpable dans la commune, tandis que les autorités s’efforcent de comprendre les circonstances de ce drame. La maison engloutie soulève de nombreuses interrogations et suscite des inquiétudes quant à la sécurité des habitants. Les habitants sont sous le choc et cherchent des réponses à cette catastrophe inattendue. Les secours ont été mobilisés en urgence pour venir en aide aux sinistrés et évaluer les dégâts causés par cette coulée de boue meurtrière. Les autorités locales ont lancé une enquête pour déterminer les causes de cet événement tragique et prévenir de nouveaux risques d’inondations. La solidarité s’organise au sein de la communauté pour soutenir les familles touchées par ce drame et apporter un soutien psychologique aux habitants traumatisés par cette terrible épreuve.
Lire la suite »

Retour en haut