Disparition d’Émile : mystère persistant après neuf mois

Disparition d'Émile : depuis près de neuf mois, le mystère demeure
          Une mise en situation s'est déroulée jeudi 28 mars au Haut-Vernet, dans les Alpes de Haute-Provence, près de neuf mois après la disparition d'Émile. Retour sur une enquête pleine de mystères.

Le jeudi 28 mars, une reconstitution des faits a eu lieu au Haut-Vernet, dans les Alpes de Haute-Provence, presque neuf mois après la mystérieuse disparition d’Émile. Cette enquête a été marquée par de nombreux mystères et rebondissements, laissant les autorités perplexes quant à la résolution de l’affaire.

La disparition du petit Émile

Le petit Émile a disparu près d’un lavoir situé au Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 8 juillet 2023. Ce jour-là, vers 17h, selon ses grands-parents, le garçon de 2 ans et demi échappe à leur surveillance. Deux témoins affirment l’avoir vu descendre en direction d’un rond-point menant à une grande route vers 17h15. Inquiets, les grands-parents appellent les gendarmes trois quarts d’heure après la disparition.

Les recherches intensives des gendarmes

Les gendarmes déploient alors un dispositif exceptionnel pour retrouver Émile. Ils fouillent toutes les maisons, inspectent les véhicules et interrogent la famille et le voisinage. Jacques Dallest, ancien procureur et auteur de « Cold case, un magistrat enquête » (éditions Mareuil), met en garde en soulignant que même dans un petit village, la présence d’un prédateur est possible. Aujourd’hui, 20 enquêteurs travaillent à plein temps pour résoudre le mystère de la disparition d’Émile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut