tout

Le Metronum de Toulouse a dix ans : Roberto Fonseca, Fatoumata Diawara, Ayo... Dix concerts exceptionnels en 2024 pour célébrer la salle
          Si la vocation première du Metronum était de promouvoir les musiques du monde et les artistes locaux émergents, c'est désormais une salle de concerts où s'invitent des grands noms de la chanson. Artistes en devenir et stars internationales participent aux célébrations des dix ans des lieux jusqu'à la fin de l'année.

Le Metronum de Toulouse fête ses dix ans avec dix concerts d’exception en 2024
Le Metronum de Toulouse célèbre son dixième anniversaire avec une série de dix concerts exceptionnels prévus tout au long de l’année 2024. Depuis sa création, cette salle de concerts s’est imposée comme un lieu incontournable pour la promotion des musiques du monde et des artistes locaux émergents. Cependant, au fil des années, le Metronum a su élargir sa programmation en accueillant des grands noms de la chanson, qu’ils soient en devenir ou déjà des stars internationales.
Pour marquer cet anniversaire important, le Metronum a mis en place une série de concerts mettant en vedette des artistes de renom tels que Roberto Fonseca, Fatoumata Diawara, Ayo et bien d’autres. Ces artistes participent aux festivités pour célébrer les dix ans de cette salle emblématique de Toulouse.
Au fil des ans, le Metronum a su se diversifier et s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux, tout en restant fidèle à sa mission première de mettre en avant les artistes locaux et les musiques du monde. Les dix concerts prévus pour cette année spéciale reflètent cette diversité et cette richesse artistique qui font la renommée du Metronum. Que ce soit pour découvrir de nouveaux talents ou pour applaudir des artistes déjà reconnus, le public pourra profiter d’une programmation éclectique et de qualité tout au long de cette année anniversaire.

Le Metronum, à l’origine dédié à la promotion des musiques du monde et des artistes locaux en plein essor, s’est […]

Le Metronum de Toulouse fête ses dix ans avec dix concerts d’exception en 2024
Le Metronum de Toulouse célèbre son dixième anniversaire avec une série de dix concerts exceptionnels prévus tout au long de l’année 2024. Depuis sa création, cette salle de concerts s’est imposée comme un lieu incontournable pour la promotion des musiques du monde et des artistes locaux émergents. Cependant, au fil des années, le Metronum a su élargir sa programmation en accueillant des grands noms de la chanson, qu’ils soient en devenir ou déjà des stars internationales.
Pour marquer cet anniversaire important, le Metronum a mis en place une série de concerts mettant en vedette des artistes de renom tels que Roberto Fonseca, Fatoumata Diawara, Ayo et bien d’autres. Ces artistes participent aux festivités pour célébrer les dix ans de cette salle emblématique de Toulouse.
Au fil des ans, le Metronum a su se diversifier et s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux, tout en restant fidèle à sa mission première de mettre en avant les artistes locaux et les musiques du monde. Les dix concerts prévus pour cette année spéciale reflètent cette diversité et cette richesse artistique qui font la renommée du Metronum. Que ce soit pour découvrir de nouveaux talents ou pour applaudir des artistes déjà reconnus, le public pourra profiter d’une programmation éclectique et de qualité tout au long de cette année anniversaire.
Lire la suite »

À Nîmes, fin du chantier dans les arènes pour accueillir la 27e édition du Festival de musique à ciel ouvert
          Le Festival de Nîmes débutera avec un concert très attendu : Eric Clapton. Une scène française et internationale : Dua Lipa, SCH, Avril Laving, Sofiane Pamart, au total 35 artistes mettront le feu à l'arène jusqu'au 20 juillet.

27e édition du Festival de musique à ciel ouvert à Nîmes : Eric Clapton en tête d’affiche, suivi de Dua Lipa, SCH et Avril Lavigne

Le chantier dans les arènes de Nîmes touche à sa fin afin d’accueillir la 27e édition du Festival de musique à ciel ouvert. Les festivités débuteront avec un concert très attendu de la légende de la musique, Eric Clapton. Mais ce n’est pas tout, car le festival proposera également une programmation éclectique mêlant artistes français et internationaux.

Parmi les artistes présents, on retrouvera Dua Lipa, SCH, Avril Lavigne, Sofiane Pamart, et bien d’autres encore. Au total, 35 artistes se succéderont sur la scène de l’arène pour offrir des performances inoubliables au public venu nombreux assister à cet événement musical.

Le Festival de Nîmes promet donc d’être un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique, avec une programmation variée qui saura satisfaire tous les goûts. Rendez-vous donc du 7 au 20 juillet pour profiter de ces concerts en plein air dans un cadre exceptionnel.

Le coup d’envoi du Festival de Nîmes sera donné avec la prestation tant attendue d’Eric Clapton. Ce festival de renommée

27e édition du Festival de musique à ciel ouvert à Nîmes : Eric Clapton en tête d’affiche, suivi de Dua Lipa, SCH et Avril Lavigne

Le chantier dans les arènes de Nîmes touche à sa fin afin d’accueillir la 27e édition du Festival de musique à ciel ouvert. Les festivités débuteront avec un concert très attendu de la légende de la musique, Eric Clapton. Mais ce n’est pas tout, car le festival proposera également une programmation éclectique mêlant artistes français et internationaux.

Parmi les artistes présents, on retrouvera Dua Lipa, SCH, Avril Lavigne, Sofiane Pamart, et bien d’autres encore. Au total, 35 artistes se succéderont sur la scène de l’arène pour offrir des performances inoubliables au public venu nombreux assister à cet événement musical.

Le Festival de Nîmes promet donc d’être un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique, avec une programmation variée qui saura satisfaire tous les goûts. Rendez-vous donc du 7 au 20 juillet pour profiter de ces concerts en plein air dans un cadre exceptionnel.
Lire la suite »

Projet de loi agricole : "Ce n'est pas un permis de détruire la nature", se défend le ministre de l'Agriculture
          Critiqué notamment sur la révision l'échelle des peines en cas d'atteinte à l'environnement, Marc Fesneau défend une "gradation en fonction de l'intentionnalité".

Ministre de l’Agriculture défend le projet de loi agricole critiqué pour son impact sur l’environnement

Le projet de loi agricole a récemment suscité des critiques, notamment en ce qui concerne la révision de l’échelle des peines en cas d’atteinte à l’environnement. Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a tenu à se défendre en expliquant qu’il s’agissait d’une « gradation en fonction de l’intentionnalité ».

Selon le ministre, il est important de prendre en compte l’intention derrière les actes nuisibles à l’environnement. Il souhaite ainsi mettre en place des peines adaptées en fonction du degré de responsabilité des personnes impliquées. Il insiste sur le fait que ce projet de loi n’est en aucun cas un « permis de détruire la nature », mais vise au contraire à responsabiliser les acteurs du secteur agricole.

Marc Fesneau rappelle également que l’objectif de ce projet de loi est de promouvoir une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Il met en avant les mesures prévues pour favoriser l’agroécologie et réduire l’utilisation de produits nocifs pour la nature. Le ministre souligne l’importance de concilier production agricole et préservation de l’environnement pour assurer un développement durable.

En conclusion, le ministre de l’Agriculture défend son projet de loi en insistant sur la nécessité de mettre en place des mesures adaptées pour protéger l’environnement tout en garantissant la pérennité du secteur agricole. Il invite les acteurs concernés à participer activement à la transition vers une agriculture plus respectueuse de la nature.

Marc Fesneau est sous le feu des critiques concernant sa proposition de réviser l’échelle des peines en cas d’atteinte à

Ministre de l’Agriculture défend le projet de loi agricole critiqué pour son impact sur l’environnement

Le projet de loi agricole a récemment suscité des critiques, notamment en ce qui concerne la révision de l’échelle des peines en cas d’atteinte à l’environnement. Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a tenu à se défendre en expliquant qu’il s’agissait d’une « gradation en fonction de l’intentionnalité ».

Selon le ministre, il est important de prendre en compte l’intention derrière les actes nuisibles à l’environnement. Il souhaite ainsi mettre en place des peines adaptées en fonction du degré de responsabilité des personnes impliquées. Il insiste sur le fait que ce projet de loi n’est en aucun cas un « permis de détruire la nature », mais vise au contraire à responsabiliser les acteurs du secteur agricole.

Marc Fesneau rappelle également que l’objectif de ce projet de loi est de promouvoir une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Il met en avant les mesures prévues pour favoriser l’agroécologie et réduire l’utilisation de produits nocifs pour la nature. Le ministre souligne l’importance de concilier production agricole et préservation de l’environnement pour assurer un développement durable.

En conclusion, le ministre de l’Agriculture défend son projet de loi en insistant sur la nécessité de mettre en place des mesures adaptées pour protéger l’environnement tout en garantissant la pérennité du secteur agricole. Il invite les acteurs concernés à participer activement à la transition vers une agriculture plus respectueuse de la nature.
Lire la suite »

La 2e Biennale d'Art Contemporain de Bonifacio en Corse du Sud se fait une place dans le monde de l'art
          La 2e Biennale d'Art Contemporain s'est ouverte à Bonifacio en Corse du Sud. Intitulée "Roma Amor", elle réunit une cinquantaine d'œuvres d'une vingtaine d'artistes Corses et internationaux autour du thème "La chute des Empires". A découvrir jusqu'au 2 novembre.

La 2e Biennale d’Art Contemporain à Bonifacio : « Roma Amor » met en lumière la chute des Empires

La 2e Biennale d’Art Contemporain a ouvert ses portes à Bonifacio, en Corse du Sud, avec pour thème principal « La chute des Empires ». Intitulée « Roma Amor », cette exposition rassemble une cinquantaine d’œuvres réalisées par une vingtaine d’artistes corses et internationaux.

L’événement se tient jusqu’au 2 novembre et offre aux visiteurs l’opportunité de découvrir des créations artistiques variées et originales. Les artistes présents ont su exprimer à travers leurs œuvres des réflexions profondes sur la décadence des empires, tout en explorant différentes techniques et styles artistiques.

La Biennale d’Art Contemporain de Bonifacio s’impose peu à peu comme un rendez-vous incontournable dans le monde de l’art. Elle permet de mettre en lumière le talent des artistes locaux tout en offrant une ouverture sur la scène artistique internationale.

Les visiteurs pourront ainsi apprécier la diversité et la richesse des créations présentées, tout en étant invités à réfléchir sur les thématiques universelles abordées par les artistes. Cette exposition est l’occasion idéale de s’immerger dans l’univers de l’art contemporain et de découvrir des œuvres inspirantes et engagées.

En somme, la 2e Biennale d’Art Contemporain de Bonifacio se positionne comme un événement artistique majeur, mettant en avant la créativité et la diversité des artistes d’ici et d’ailleurs.

La ville de Bonifacio, située en Corse du Sud, accueille actuellement la 2e Biennale d’Art Contemporain. Sous le titre évocateur

La 2e Biennale d’Art Contemporain à Bonifacio : « Roma Amor » met en lumière la chute des Empires

La 2e Biennale d’Art Contemporain a ouvert ses portes à Bonifacio, en Corse du Sud, avec pour thème principal « La chute des Empires ». Intitulée « Roma Amor », cette exposition rassemble une cinquantaine d’œuvres réalisées par une vingtaine d’artistes corses et internationaux.

L’événement se tient jusqu’au 2 novembre et offre aux visiteurs l’opportunité de découvrir des créations artistiques variées et originales. Les artistes présents ont su exprimer à travers leurs œuvres des réflexions profondes sur la décadence des empires, tout en explorant différentes techniques et styles artistiques.

La Biennale d’Art Contemporain de Bonifacio s’impose peu à peu comme un rendez-vous incontournable dans le monde de l’art. Elle permet de mettre en lumière le talent des artistes locaux tout en offrant une ouverture sur la scène artistique internationale.

Les visiteurs pourront ainsi apprécier la diversité et la richesse des créations présentées, tout en étant invités à réfléchir sur les thématiques universelles abordées par les artistes. Cette exposition est l’occasion idéale de s’immerger dans l’univers de l’art contemporain et de découvrir des œuvres inspirantes et engagées.

En somme, la 2e Biennale d’Art Contemporain de Bonifacio se positionne comme un événement artistique majeur, mettant en avant la créativité et la diversité des artistes d’ici et d’ailleurs.
Lire la suite »

Epidémie de choléra à Mayotte : "la réponse est adéquate", pour le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux
          Le ministre chargé de la Santé s'est voulu rassurant lors d'un déplacement sur l'île de l'océan indien, où le choléra a fait une première victime : une fillette de trois ans.

Réponse adéquate du ministre de la Santé à l’épidémie de choléra à Mayotte

Le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux, s’est rendu à Mayotte pour évaluer la situation de l’épidémie de choléra qui a déjà causé la mort d’une fillette de trois ans. Il a tenu à rassurer la population en affirmant que la réponse des autorités sanitaires était adéquate.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan indien, le ministre a souligné l’importance de la mobilisation des acteurs locaux et des moyens mis en place pour lutter contre la propagation de la maladie. Il a salué le travail des équipes sur le terrain et a assuré que tout était mis en œuvre pour endiguer l’épidémie.

Frédéric Valletoux a également rappelé l’importance des gestes d’hygiène et de prévention pour limiter la transmission du choléra. Il a insisté sur la nécessité pour la population de suivre les recommandations des autorités sanitaires et de se rendre rapidement en cas de symptômes.

Le ministre a souligné que la situation était sous contrôle et que les autorités étaient vigilantes pour éviter une propagation plus importante de la maladie. Il a rappelé que la santé publique était une priorité pour le gouvernement et que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour protéger la population de Mayotte.

En conclusion, Frédéric Valletoux a réaffirmé que la réponse des autorités sanitaires était adéquate face à l’épidémie de choléra à Mayotte. Il a appelé à la mobilisation de tous pour lutter contre la maladie et a assuré que tout était mis en œuvre pour protéger la population.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan Indien, le ministre de la Santé a tenu à apaiser les inquiétudes

Réponse adéquate du ministre de la Santé à l’épidémie de choléra à Mayotte

Le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux, s’est rendu à Mayotte pour évaluer la situation de l’épidémie de choléra qui a déjà causé la mort d’une fillette de trois ans. Il a tenu à rassurer la population en affirmant que la réponse des autorités sanitaires était adéquate.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan indien, le ministre a souligné l’importance de la mobilisation des acteurs locaux et des moyens mis en place pour lutter contre la propagation de la maladie. Il a salué le travail des équipes sur le terrain et a assuré que tout était mis en œuvre pour endiguer l’épidémie.

Frédéric Valletoux a également rappelé l’importance des gestes d’hygiène et de prévention pour limiter la transmission du choléra. Il a insisté sur la nécessité pour la population de suivre les recommandations des autorités sanitaires et de se rendre rapidement en cas de symptômes.

Le ministre a souligné que la situation était sous contrôle et que les autorités étaient vigilantes pour éviter une propagation plus importante de la maladie. Il a rappelé que la santé publique était une priorité pour le gouvernement et que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour protéger la population de Mayotte.

En conclusion, Frédéric Valletoux a réaffirmé que la réponse des autorités sanitaires était adéquate face à l’épidémie de choléra à Mayotte. Il a appelé à la mobilisation de tous pour lutter contre la maladie et a assuré que tout était mis en œuvre pour protéger la population.
Lire la suite »

Le sculpteur de l'île de Ré, Shoodrik, peaufine son œuvre pour le pavillon du cyclisme des Jeux Olympiques
          L'artiste rétais a remporté le concours lancé par la Fédération française de cyclisme pour les JO de Paris 2024.

Shoodrik, sculpteur de l’île de Ré, crée une œuvre pour le pavillon du cyclisme aux JO de Paris 2024

Le célèbre sculpteur Shoodrik, originaire de l’île de Ré, a été choisi par la Fédération française de cyclisme pour réaliser une œuvre d’art spéciale pour le pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Sa proposition a remporté le concours lancé par la FFC, mettant en valeur son talent et sa créativité.

Shoodrik est connu pour son style unique et son utilisation innovante des matériaux. Il travaille actuellement sur le projet, peaufinant chaque détail pour créer une pièce qui reflétera l’esprit du cyclisme et l’importance de cet événement sportif mondial. Son objectif est de capturer l’énergie et la passion des cyclistes à travers son art, tout en mettant en avant la beauté et l’élégance de ce sport.

L’artiste rétais est très honoré d’avoir été choisi pour cette mission prestigieuse. Il voit cette opportunité comme une chance de partager sa vision artistique avec un public international et de contribuer à l’atmosphère unique des Jeux Olympiques. Shoodrik met tout son cœur et son savoir-faire dans ce projet, espérant inspirer les spectateurs et les athlètes avec son œuvre.

Grâce à sa passion pour l’art et le cyclisme, Shoodrik s’investit pleinement dans la création de cette sculpture qui sera exposée au pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Son engagement et son talent lui permettent de réaliser une œuvre exceptionnelle qui marquera les esprits et contribuera à l’ambiance magique de cet événement sportif de renommée mondiale.

Un artiste originaire de l’île de Ré a été choisi comme lauréat du concours organisé par la Fédération française de

Shoodrik, sculpteur de l’île de Ré, crée une œuvre pour le pavillon du cyclisme aux JO de Paris 2024

Le célèbre sculpteur Shoodrik, originaire de l’île de Ré, a été choisi par la Fédération française de cyclisme pour réaliser une œuvre d’art spéciale pour le pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Sa proposition a remporté le concours lancé par la FFC, mettant en valeur son talent et sa créativité.

Shoodrik est connu pour son style unique et son utilisation innovante des matériaux. Il travaille actuellement sur le projet, peaufinant chaque détail pour créer une pièce qui reflétera l’esprit du cyclisme et l’importance de cet événement sportif mondial. Son objectif est de capturer l’énergie et la passion des cyclistes à travers son art, tout en mettant en avant la beauté et l’élégance de ce sport.

L’artiste rétais est très honoré d’avoir été choisi pour cette mission prestigieuse. Il voit cette opportunité comme une chance de partager sa vision artistique avec un public international et de contribuer à l’atmosphère unique des Jeux Olympiques. Shoodrik met tout son cœur et son savoir-faire dans ce projet, espérant inspirer les spectateurs et les athlètes avec son œuvre.

Grâce à sa passion pour l’art et le cyclisme, Shoodrik s’investit pleinement dans la création de cette sculpture qui sera exposée au pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Son engagement et son talent lui permettent de réaliser une œuvre exceptionnelle qui marquera les esprits et contribuera à l’ambiance magique de cet événement sportif de renommée mondiale.
Lire la suite »

Reportage



  

  
  

      

  

  
    "On demande la justice pour la Palestine et on nous envoie la police" : une journée de tensions sur le blocage de Sciences Po Paris
          Des étudiants propalestiniens ont bloqué l'accès au bâtiment historique de Sciences Po Paris, vendredi. Une action motivée par plusieurs revendications, notamment la rupture des partenariats entre l'école parisienne et les universités israéliennes.

Manifestation à Sciences Po Paris pour la cause palestinienne

Vendredi, des étudiants favorables à la Palestine ont bloqué l’accès au bâtiment historique de Sciences Po Paris. Cette action était motivée par diverses revendications, dont la principale était la demande de rupture des partenariats entre l’école parisienne et les universités israéliennes. Les manifestants ont scandé des slogans demandant justice pour la Palestine, mais ont été confrontés à une forte présence policière qui a entraîné des tensions tout au long de la journée. Les étudiants ont exprimé leur frustration face à ce qu’ils considèrent comme une répression de leur liberté d’expression, affirmant que leur protestation pacifique était légitime. Cette journée de tensions reflète les divisions et les passions suscitées par le conflit israélo-palestinien au sein de la communauté étudiante de Sciences Po Paris.

Vendredi, un groupe d’étudiants engagés en faveur de la cause palestinienne a décidé de bloquer l’entrée du bâtiment historique de

Manifestation à Sciences Po Paris pour la cause palestinienne

Vendredi, des étudiants favorables à la Palestine ont bloqué l’accès au bâtiment historique de Sciences Po Paris. Cette action était motivée par diverses revendications, dont la principale était la demande de rupture des partenariats entre l’école parisienne et les universités israéliennes. Les manifestants ont scandé des slogans demandant justice pour la Palestine, mais ont été confrontés à une forte présence policière qui a entraîné des tensions tout au long de la journée. Les étudiants ont exprimé leur frustration face à ce qu’ils considèrent comme une répression de leur liberté d’expression, affirmant que leur protestation pacifique était légitime. Cette journée de tensions reflète les divisions et les passions suscitées par le conflit israélo-palestinien au sein de la communauté étudiante de Sciences Po Paris.
Lire la suite »

Retour en haut