projet

Dissolution de l’Assemblée : le projet de loi agricole suspendu
          La dissolution de l’Assemblée nationale met en pause tous les travaux de réforme menés par le Parlement et le gouvernement. Qu’adviendra-t-il des réformes agricoles, après les blocages de l’hiver ? Les agriculteurs sont inquiets.

Suspendu projet loi agricole après dissolution Assemblée : inquiétude agriculteurs

La suspension des activités de l’Assemblée nationale interrompt momentanément les initiatives de réforme entreprises par les autorités gouvernementales et parlementaires. […]

Suspendu projet loi agricole après dissolution Assemblée : inquiétude agriculteurs Lire la suite »

Fin de vie, protection de l'enfance, Nouvelle-Calédonie... Ces projets de loi et travaux parlementaires à l'arrêt après la dissolution de l'Assemblée nationale
          L'article 12 de la Constitution prévoit que l'examen de tous les projets et propositions de loi, ainsi que les commissions d'enquête, sont suspendus en cas de dissolution. Leur éventuelle reprise dépendra du résultat des prochaines législatives.

Projet de loi en suspens après dissolution de l’Assemblée nationale en Nouvelle-Calédonie

Après la dissolution de l’Assemblée nationale en Nouvelle-Calédonie, plusieurs projets de loi et travaux parlementaires se retrouvent à l’arrêt. En effet, l’article 12 de la Constitution prévoit que l’examen de tous les projets et propositions de loi, ainsi que les commissions d’enquête, sont suspendus en cas de dissolution.

Parmi les projets de loi concernés figurent des textes relatifs à la fin de vie et à la protection de l’enfance. Ces sujets sensibles nécessitent une attention particulière de la part des parlementaires, mais pour l’instant, leur examen est reporté.

La reprise de ces travaux dépendra donc du résultat des prochaines élections législatives. En attendant, les citoyens et les acteurs concernés devront patienter avant de voir ces projets de loi aboutir.

Selon l’article 12 de la Constitution, en cas de dissolution, l’examen de tous les projets et propositions de loi ainsi

Projet de loi en suspens après dissolution de l’Assemblée nationale en Nouvelle-Calédonie

Après la dissolution de l’Assemblée nationale en Nouvelle-Calédonie, plusieurs projets de loi et travaux parlementaires se retrouvent à l’arrêt. En effet, l’article 12 de la Constitution prévoit que l’examen de tous les projets et propositions de loi, ainsi que les commissions d’enquête, sont suspendus en cas de dissolution.

Parmi les projets de loi concernés figurent des textes relatifs à la fin de vie et à la protection de l’enfance. Ces sujets sensibles nécessitent une attention particulière de la part des parlementaires, mais pour l’instant, leur examen est reporté.

La reprise de ces travaux dépendra donc du résultat des prochaines élections législatives. En attendant, les citoyens et les acteurs concernés devront patienter avant de voir ces projets de loi aboutir.
Lire la suite »

Paris 2024 : comment le projet de taxis volants se dégonfle à l'approche des Jeux
          Annoncés comme la vitrine de la mobilité en Île-de-France pour les Jeux de Paris 2024, les taxis volants n'auront pas obtenu leur certification à temps.

Les taxis volants ne seront pas prêts pour les Jeux de Paris 2024

Le projet de taxis volants à Paris pour les Jeux de 2024 ne sera finalement pas prêt à temps. Annoncés comme une solution de mobilité innovante pour l’Île-de-France, les taxis volants n’ont pas réussi à obtenir leur certification dans les délais impartis.

Initialement présentés comme une vitrine de la mobilité pour les Jeux, les taxis volants devaient offrir une alternative aux moyens de transport traditionnels. Cependant, des retards dans le processus de certification ont mis à mal le projet, qui ne pourra pas être opérationnel pour l’événement sportif.

Malgré les efforts des entreprises impliquées dans le projet, les taxis volants ne seront pas en mesure de prendre leur envol à temps pour les Jeux de Paris 2024. Cette déconvenue souligne les défis et les obstacles auxquels sont confrontés les projets de mobilité urbaine innovants.

Les taxis volants, qui devaient être le symbole de l’innovation en matière de transport pour les Jeux de Paris 2024

Les taxis volants ne seront pas prêts pour les Jeux de Paris 2024

Le projet de taxis volants à Paris pour les Jeux de 2024 ne sera finalement pas prêt à temps. Annoncés comme une solution de mobilité innovante pour l’Île-de-France, les taxis volants n’ont pas réussi à obtenir leur certification dans les délais impartis.

Initialement présentés comme une vitrine de la mobilité pour les Jeux, les taxis volants devaient offrir une alternative aux moyens de transport traditionnels. Cependant, des retards dans le processus de certification ont mis à mal le projet, qui ne pourra pas être opérationnel pour l’événement sportif.

Malgré les efforts des entreprises impliquées dans le projet, les taxis volants ne seront pas en mesure de prendre leur envol à temps pour les Jeux de Paris 2024. Cette déconvenue souligne les défis et les obstacles auxquels sont confrontés les projets de mobilité urbaine innovants.
Lire la suite »

Projet de loi agricole : "Ce n'est pas un permis de détruire la nature", se défend le ministre de l'Agriculture
          Critiqué notamment sur la révision l'échelle des peines en cas d'atteinte à l'environnement, Marc Fesneau défend une "gradation en fonction de l'intentionnalité".

Ministre de l’Agriculture défend le projet de loi agricole critiqué pour son impact sur l’environnement

Le projet de loi agricole a récemment suscité des critiques, notamment en ce qui concerne la révision de l’échelle des peines en cas d’atteinte à l’environnement. Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a tenu à se défendre en expliquant qu’il s’agissait d’une « gradation en fonction de l’intentionnalité ».

Selon le ministre, il est important de prendre en compte l’intention derrière les actes nuisibles à l’environnement. Il souhaite ainsi mettre en place des peines adaptées en fonction du degré de responsabilité des personnes impliquées. Il insiste sur le fait que ce projet de loi n’est en aucun cas un « permis de détruire la nature », mais vise au contraire à responsabiliser les acteurs du secteur agricole.

Marc Fesneau rappelle également que l’objectif de ce projet de loi est de promouvoir une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Il met en avant les mesures prévues pour favoriser l’agroécologie et réduire l’utilisation de produits nocifs pour la nature. Le ministre souligne l’importance de concilier production agricole et préservation de l’environnement pour assurer un développement durable.

En conclusion, le ministre de l’Agriculture défend son projet de loi en insistant sur la nécessité de mettre en place des mesures adaptées pour protéger l’environnement tout en garantissant la pérennité du secteur agricole. Il invite les acteurs concernés à participer activement à la transition vers une agriculture plus respectueuse de la nature.

Marc Fesneau est sous le feu des critiques concernant sa proposition de réviser l’échelle des peines en cas d’atteinte à

Ministre de l’Agriculture défend le projet de loi agricole critiqué pour son impact sur l’environnement

Le projet de loi agricole a récemment suscité des critiques, notamment en ce qui concerne la révision de l’échelle des peines en cas d’atteinte à l’environnement. Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a tenu à se défendre en expliquant qu’il s’agissait d’une « gradation en fonction de l’intentionnalité ».

Selon le ministre, il est important de prendre en compte l’intention derrière les actes nuisibles à l’environnement. Il souhaite ainsi mettre en place des peines adaptées en fonction du degré de responsabilité des personnes impliquées. Il insiste sur le fait que ce projet de loi n’est en aucun cas un « permis de détruire la nature », mais vise au contraire à responsabiliser les acteurs du secteur agricole.

Marc Fesneau rappelle également que l’objectif de ce projet de loi est de promouvoir une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Il met en avant les mesures prévues pour favoriser l’agroécologie et réduire l’utilisation de produits nocifs pour la nature. Le ministre souligne l’importance de concilier production agricole et préservation de l’environnement pour assurer un développement durable.

En conclusion, le ministre de l’Agriculture défend son projet de loi en insistant sur la nécessité de mettre en place des mesures adaptées pour protéger l’environnement tout en garantissant la pérennité du secteur agricole. Il invite les acteurs concernés à participer activement à la transition vers une agriculture plus respectueuse de la nature.
Lire la suite »

Projet de loi d'orientation agricole : "On vient complètement détruire l'environnement", fustige l'association Terre de Liens
          Le projet de loi adopté en première lecture mardi à l'Assemblée nationale est une loi "Round-Up pour l'association. Elle dénonce notamment la "dépénalisation des atteintes à l'environnement".

Loi agricole : Terre de Liens fustige un projet destructeur, dénonçant la dépénalisation des atteintes à l’environnement

La loi « Round-Up pour l’association » a été votée en première lecture mardi à l’Assemblée nationale. Cette loi suscite de vives

Loi agricole : Terre de Liens fustige un projet destructeur, dénonçant la dépénalisation des atteintes à l’environnement Lire la suite »

En images



  

  
  

      

  

  
    Plus d'arbres et moins de voitures… Voici à quoi pourrait ressembler les Champs-Élysées en 2030
          Un projet présenté lundi entend transformer "la plus belle avenue du monde" pour la rendre plus accueillante à tous les publics. La municipalité va s'appuyer sur 150 propositions pour imaginer la future avenue, et promet de donner une réponse avant la fin de l'année.

Les Champs-Élysées en 2030 : un projet pour une avenue plus verte et piétonne

Un projet ambitieux a été présenté pour transformer les Champs-Élysées en une avenue plus accueillante pour tous. La municipalité prévoit de se baser sur 150 propositions pour repenser la célèbre avenue et promet une réponse d’ici la fin de l’année. Le but est de rendre cet endroit emblématique de Paris plus vert et plus piéton, en réduisant la place des voitures au profit des espaces verts.

Le lundi, un projet a été dévoilé visant à métamorphoser « la plus belle avenue du monde » afin de la rendre

Les Champs-Élysées en 2030 : un projet pour une avenue plus verte et piétonne

Un projet ambitieux a été présenté pour transformer les Champs-Élysées en une avenue plus accueillante pour tous. La municipalité prévoit de se baser sur 150 propositions pour repenser la célèbre avenue et promet une réponse d’ici la fin de l’année. Le but est de rendre cet endroit emblématique de Paris plus vert et plus piéton, en réduisant la place des voitures au profit des espaces verts.
Lire la suite »

Agriculture : l'Assemblée nationale adopte le projet de loi d'orientation du gouvernement
          Fruit de la concertation entre le gouvernement et deux syndicats majoritaires, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, ce texte est loin de contenter les oppositions.

Adoption du projet de loi d’orientation agricole par l’Assemblée nationale, malgré les critiques

Issu de discussions entre le gouvernement et les deux principaux syndicats agricoles, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, cette proposition

Adoption du projet de loi d’orientation agricole par l’Assemblée nationale, malgré les critiques Lire la suite »

Retour en haut