ministre

Réforme de l'assurance chômage : Gabriel Attal propose "le senior discount, à moitié prix", dénonce François Hommeril, président de la CFE-CGC
          Le Premier ministre a annoncé un durcissement de l'ouverture des droits au chômage, une durée d'indemnisation raccourcie et un "bonus emploi senior"

Gabriel Attal propose un « senior discount » à moitié prix, critiqué par le président de la CFE-CGC

Le Premier ministre a récemment dévoilé une réforme de l’assurance chômage qui prévoit un durcissement des conditions d’accès aux indemnités, une réduction de la durée d’indemnisation et la mise en place d’un « bonus emploi senior ». Cette proposition de Gabriel Attal, visant à offrir des réductions aux travailleurs seniors, a été vivement critiquée par François Hommeril, président de la CFE-CGC. Selon lui, cette mesure risque de pénaliser les seniors en recherche d’emploi et de fragiliser davantage leur situation.

Le chef du gouvernement a fait savoir que les conditions d’accès à l’assurance chômage seraient plus strictes, que la période […]

Gabriel Attal propose un « senior discount » à moitié prix, critiqué par le président de la CFE-CGC

Le Premier ministre a récemment dévoilé une réforme de l’assurance chômage qui prévoit un durcissement des conditions d’accès aux indemnités, une réduction de la durée d’indemnisation et la mise en place d’un « bonus emploi senior ». Cette proposition de Gabriel Attal, visant à offrir des réductions aux travailleurs seniors, a été vivement critiquée par François Hommeril, président de la CFE-CGC. Selon lui, cette mesure risque de pénaliser les seniors en recherche d’emploi et de fragiliser davantage leur situation.
Lire la suite »

État d'urgence en Nouvelle-Calédonie : "On ne passe pas en force en Nouvelle-Calédonie, au risque de soulever la tempête", souligne l'ancien ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas
          L'ancien ministre estime que "l'État est un acteur qui doit parler de manière indifférenciée aux uns et aux autres mais depuis quelques années, le sentiment s'est installé qu'il ne s'adressait qu'aux loyalistes. Le consensus n'était pas rassemblé".

État d’urgence en Nouvelle-Calédonie : Ancien ministre met en garde contre la force, appel au consensus

Selon l’ex-ministre, il est primordial pour l’État de s’adresser à l’ensemble de la population de manière équitable. Cependant, il constate

État d’urgence en Nouvelle-Calédonie : Ancien ministre met en garde contre la force, appel au consensus Lire la suite »

Santé : le choléra, une maladie de la pauvreté
          Une petite fille de trois ans est morte mercredi 8 mai du choléra à Mayotte. En visite sur place, Frédéric Valletoux, le ministre de la Santé, s’est voulu rassurant quant à la réponse des autorités.

Choléra : une maladie liée à la pauvreté. Décès d’une fillette à Mayotte, le ministre de la Santé se veut rassurant

Le décès d’une fillette de trois ans des suites du choléra à Mayotte a été constaté le mercredi 8 mai.

Choléra : une maladie liée à la pauvreté. Décès d’une fillette à Mayotte, le ministre de la Santé se veut rassurant Lire la suite »

Epidémie de choléra à Mayotte : "la réponse est adéquate", pour le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux
          Le ministre chargé de la Santé s'est voulu rassurant lors d'un déplacement sur l'île de l'océan indien, où le choléra a fait une première victime : une fillette de trois ans.

Réponse adéquate du ministre de la Santé à l’épidémie de choléra à Mayotte

Le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux, s’est rendu à Mayotte pour évaluer la situation de l’épidémie de choléra qui a déjà causé la mort d’une fillette de trois ans. Il a tenu à rassurer la population en affirmant que la réponse des autorités sanitaires était adéquate.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan indien, le ministre a souligné l’importance de la mobilisation des acteurs locaux et des moyens mis en place pour lutter contre la propagation de la maladie. Il a salué le travail des équipes sur le terrain et a assuré que tout était mis en œuvre pour endiguer l’épidémie.

Frédéric Valletoux a également rappelé l’importance des gestes d’hygiène et de prévention pour limiter la transmission du choléra. Il a insisté sur la nécessité pour la population de suivre les recommandations des autorités sanitaires et de se rendre rapidement en cas de symptômes.

Le ministre a souligné que la situation était sous contrôle et que les autorités étaient vigilantes pour éviter une propagation plus importante de la maladie. Il a rappelé que la santé publique était une priorité pour le gouvernement et que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour protéger la population de Mayotte.

En conclusion, Frédéric Valletoux a réaffirmé que la réponse des autorités sanitaires était adéquate face à l’épidémie de choléra à Mayotte. Il a appelé à la mobilisation de tous pour lutter contre la maladie et a assuré que tout était mis en œuvre pour protéger la population.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan Indien, le ministre de la Santé a tenu à apaiser les inquiétudes

Réponse adéquate du ministre de la Santé à l’épidémie de choléra à Mayotte

Le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux, s’est rendu à Mayotte pour évaluer la situation de l’épidémie de choléra qui a déjà causé la mort d’une fillette de trois ans. Il a tenu à rassurer la population en affirmant que la réponse des autorités sanitaires était adéquate.

Lors de sa visite sur l’île de l’océan indien, le ministre a souligné l’importance de la mobilisation des acteurs locaux et des moyens mis en place pour lutter contre la propagation de la maladie. Il a salué le travail des équipes sur le terrain et a assuré que tout était mis en œuvre pour endiguer l’épidémie.

Frédéric Valletoux a également rappelé l’importance des gestes d’hygiène et de prévention pour limiter la transmission du choléra. Il a insisté sur la nécessité pour la population de suivre les recommandations des autorités sanitaires et de se rendre rapidement en cas de symptômes.

Le ministre a souligné que la situation était sous contrôle et que les autorités étaient vigilantes pour éviter une propagation plus importante de la maladie. Il a rappelé que la santé publique était une priorité pour le gouvernement et que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour protéger la population de Mayotte.

En conclusion, Frédéric Valletoux a réaffirmé que la réponse des autorités sanitaires était adéquate face à l’épidémie de choléra à Mayotte. Il a appelé à la mobilisation de tous pour lutter contre la maladie et a assuré que tout était mis en œuvre pour protéger la population.
Lire la suite »

Retour en haut