Défense

"Artisanat", car les restaurateurs entendent défendre leur savoir-faire artisanal et celui des producteurs
          Derrière le label fait maison, toujours en attente de validation, c’est la mise en valeur de l’artisanat des métiers de bouche qui est en jeu.

Défense de l’artisanat des restaurateurs et producteurs : le label « fait maison » en attente de validation

En coulisses, le label fait maison, qui est encore en cours de validation, représente une véritable reconnaissance de l’expertise et […]

Défense de l’artisanat des restaurateurs et producteurs : le label « fait maison » en attente de validation Lire la suite »

Visite d'État de Xi Jinping : "Ce n'est pas en flattant les tyrans qu'on fait preuve de réalisme", s'indigne Raphaël Glucksmann
          Raphaël Glucksmann était invité sur France Inter, lundi 6 mai.

Indignation de Raphaël Glucksmann face à la visite d’État de Xi Jinping : la réalité ne se construit pas en légitimant les dictateurs

Lors de son intervention sur France Inter le lundi 6 mai, Raphaël Glucksmann a exprimé son indignation face à la visite d’État de Xi Jinping. Selon lui, il est inacceptable de légitimer les tyrans en leur accordant une telle reconnaissance officielle. Cette approche ne correspond pas à un réalisme politique, mais plutôt à une complaisance dangereuse envers les régimes autoritaires. En effet, flatter les dictateurs ne mène pas à une résolution des problèmes internationaux, mais contribue au renforcement de leur pouvoir et à la perpétuation des violations des droits de l’homme. Pour Raphaël Glucksmann, il est essentiel de rester ferme dans la défense des valeurs démocratiques et des libertés fondamentales, même lorsqu’il s’agit de relations diplomatiques avec des pays comme la Chine.

Le lundi 6 mai, Raphaël Glucksmann a été convié à participer à une émission diffusée sur France Inter. Flatter les

Indignation de Raphaël Glucksmann face à la visite d’État de Xi Jinping : la réalité ne se construit pas en légitimant les dictateurs

Lors de son intervention sur France Inter le lundi 6 mai, Raphaël Glucksmann a exprimé son indignation face à la visite d’État de Xi Jinping. Selon lui, il est inacceptable de légitimer les tyrans en leur accordant une telle reconnaissance officielle. Cette approche ne correspond pas à un réalisme politique, mais plutôt à une complaisance dangereuse envers les régimes autoritaires. En effet, flatter les dictateurs ne mène pas à une résolution des problèmes internationaux, mais contribue au renforcement de leur pouvoir et à la perpétuation des violations des droits de l’homme. Pour Raphaël Glucksmann, il est essentiel de rester ferme dans la défense des valeurs démocratiques et des libertés fondamentales, même lorsqu’il s’agit de relations diplomatiques avec des pays comme la Chine.
Lire la suite »

Retour en haut