Refus FNSEA faciliter prise en charge agriculteurs malades pesticides

ENQUETE FRANCETV. "Ils votent contre leurs adhérents" : quand la FNSEA refuse de faciliter la prise en charge de certains agriculteurs malades des pesticides
          Dans cet extrait de "Complément d'enquête", des documents inédits révèlent les positions de la FNSEA lorsqu'il s'agit d'établir les critères de reconnaissance des maladies professionnelles liées à l’usage des pesticides. Les agriculteurs sont pourtant une profession à risque…

Lors de la diffusion de l’émission « Complément d’enquête », des éléments inédits ont été dévoilés, mettant en lumière les prises de position de la FNSEA concernant la définition des critères pour reconnaître les maladies professionnelles liées à l’utilisation des pesticides. Il est important de souligner que les agriculteurs sont une catégorie professionnelle exposée à des risques spécifiques…

La FNSEA et les produits phytosanitaires : une position controversée

La FNSEA, principal syndicat agricole en France, est souvent critiquée pour sa défense de l’utilisation des produits phytosanitaires. Cependant, cette position peut parfois être perçue comme allant à l’encontre des intérêts des agriculteurs qu’elle représente. En décembre 2021, la FNSEA s’est félicitée de l’inscription du cancer de la prostate au tableau des maladies professionnelles, permettant ainsi une meilleure prise en charge financière pour les agriculteurs exposés aux produits de traitement des plantes.

Malgré cela, une enquête de « Complément d’enquête » a révélé que la FNSEA adopte parfois une position contradictoire en coulisses. Des documents confidentiels ont révélé que le syndicat s’opposait à l’inscription de certaines maladies professionnelles, telles que la maladie de Parkinson en 2011, les lymphomes en 2013 et 2014. En 2021, la FNSEA n’a pas bloqué l’inscription du cancer de la prostate, mais a plaidé pour des critères plus restrictifs.

Un représentant de la Coordination rurale, syndicat favorable à l’usage des pesticides, s’est dit choqué par cette position. Il a déclaré que la FNSEA votait contre les intérêts de ses adhérents, remettant en question les motivations du syndicat.

Une question de finances

Quelles sont les motivations derrière ces positions controversées de la FNSEA ? Selon le chercheur Jean-Noël Jouzel, les choix du syndicat pourraient être influencés par des considérations financières. Il explique que la FNSEA, en tant que fédération d’exploitants agricoles, est largement financée par ces mêmes exploitants. Ainsi, ces intérêts financiers pourraient peser lourd dans les décisions du syndicat.

Malgré les sollicitations, le service de presse de la FNSEA n’a pas souhaité répondre aux questions concernant ces révélations. Cette affaire soulève des interrogations sur les véritables motivations du principal syndicat agricole en France.

Source : Agriculture : pour qui roule la FNSEA ?, un document à voir dans « Complément d’enquête » le 29 février 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut