Lycée Ravel de Paris : Professeurs choqués par démission du proviseur après incident voile

"On trouve ça lamentable" : après un incident lié au voile, des professeurs du lycée Ravel de Paris "choqués" par la démission du proviseur
          Menacé sur les réseaux sociaux depuis un mois après avoir demandé à une élève d'enlever son voile, le proviseur de ce lycée de l'Est parisien a finalement démissionné.

Après avoir demandé à une élève de retirer son voile, le proviseur du lycée de l’Est parisien a été confronté à des menaces sur les réseaux sociaux pendant un mois. Face à cette pression et à ces attaques, il a pris la décision de démissionner de ses fonctions.

Départ du proviseur du lycée Maurice Ravel à Paris

Le proviseur du lycée Maurice Ravel à Paris a pris la décision de quitter ses fonctions, comme l’a rapporté franceinfo le mardi 26 mars. Depuis la fin du mois de février, il était confronté à des menaces de mort sur les réseaux sociaux suite à un incident avec une élève à qui il avait demandé d’enlever son voile. Son successeur a évoqué des « raisons de sécurité » pour expliquer ce départ dans un message adressé aux parents d’élèves et au personnel. De son côté, le rectorat de Paris a parlé de « convenances personnelles ». Cette décision a profondément choqué la communauté éducative du lycée.

L’impact de l’affaire Samuel Paty

Certains professeurs, comme Arnaud, expriment leur tristesse et leur colère face à cette situation. Arnaud souligne que le proviseur est celui qui subit les conséquences de cet incident, alors que cela aurait dû être l’inverse. D’autres enseignants partagent également leur indignation à la sortie de l’établissement. Une enseignante déplore une tendance inquiétante qui ne va pas dans le bon sens.

Selon une autre enseignante, le remplacement du proviseur ne suffira pas à apaiser les tensions entre certains élèves et leurs professeurs. Elle s’interroge sur la capacité à faire respecter les règles sans se retrouver dans des conflits injustifiés. Elle fait référence à l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, où une élève avait porté de fausses accusations contre le professeur.

En plus de ces tensions, le lycée Ravel a été la cible de fausses alertes à la bombe ces derniers jours, augmentant encore davantage les inquiétudes au sein de l’établissement.

Il est clair que cette situation délicate soulève de nombreuses questions et inquiétudes au sein de la communauté éducative du lycée Maurice Ravel à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut