WhatsApp s’ouvre à la concurrence : messages interplateformes dès mars

WhatsApp : la messagerie va s'ouvrir à la concurrence
          À partir du mois de mars, les utilisateurs de WhatsApp pourront envoyer et recevoir des messages provenant d’autres plateformes.

Dès le mois de mars, les utilisateurs de WhatsApp auront la possibilité d’échanger des messages avec des utilisateurs d’autres plateformes.

Une ouverture des applications de messagerie instantanée à la concurrence

Actuellement, chaque application de messagerie instantanée fonctionne en circuit fermé : les utilisateurs de WhatsApp ne peuvent discuter qu’avec d’autres utilisateurs de WhatsApp, et de même pour Messenger. Cependant, à partir de mars 2024, il sera possible de communiquer avec ses contacts sur Telegram, Signal, WeChat, Viber, directement depuis WhatsApp. Cela signifie qu’il ne sera plus nécessaire d’avoir une multitude d’applications de messagerie installées.

Cette évolution découle du règlement européen sur les marchés numériques, qui vise à éviter les monopoles en incitant les applications les plus populaires à s’ouvrir à la concurrence. Dans le domaine des messageries, cela concerne notamment WhatsApp et Facebook Messenger.

Une intégration sélective des messages des plateformes concurrentes

Concrètement, les messages des différentes plateformes ne seront pas tous mélangés. Sur WhatsApp, une nouvelle section nommée « messageries tierces » sera créée pour distinguer clairement les conversations WhatsApp des autres plateformes concurrentes.

Une fonctionnalité non obligatoire

Cependant, il est important de noter que la fonctionnalité la plus populaire, à savoir les groupes, ne sera pas prise en charge dans un premier temps. Il ne sera donc pas possible d’ajouter des personnes utilisant Signal, par exemple, à un groupe WhatsApp. Seuls les échanges entre deux personnes seront permis, que ce soit des messages texte, des photos ou des messages vocaux. De plus, il s’agira d’une option facultative, car l’ouverture aux plateformes concurrentes pourrait entraîner un risque de spam, similaire à celui des SMS actuellement.

Il reste encore à déterminer avec quelles messageries cette nouvelle fonctionnalité sera compatible, car c’est désormais aux plateformes concurrentes de s’adapter pour être compatibles avec WhatsApp. Pour l’instant, aucune plateforme ne s’est officiellement déclarée.

Les premiers à pouvoir bénéficier de cette ouverture seront probablement les clients universels tels que Beeper ou All-in-One Messenger, qui permettent déjà de regrouper plusieurs messageries dans une seule application. Jusqu’à présent, cela se faisait de manière non officielle, mais désormais, ils pourront le faire de manière officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut