partie

Les salaires réels restent plus bas qu'avant la pandémie de Covid-19 dans plusieurs pays de l'OCDE
          Toutefois, les salaires réels sont "désormais en progression dans la plupart des pays, généralement grâce au déclin de l'inflation", note l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.

Néanmoins, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, les salaires réels sont en augmentation dans la plupart des pays, […]

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.
Lire la suite »

Marche des fiertés à Paris : huit questions pas si bêtes sur les "prides" LGBT+
          Pourquoi ces événements ont-ils lieu en juin à travers le monde ? De quand date la première marche de ce type en France ? Les personnes qui ne sont pas LGBT+ y sont-elles les bienvenues ? Réponses avec des chercheurs et des associations à l'occasion du grand rendez-vous parisien, samedi après-midi.

Fierté LGBT+ : Histoire, Signification, et Accueil des Alliés à la Marche de Paris

Pourquoi les marches de la fierté LGBT+ ont-elles lieu en juin dans le monde entier ? Quelle est l’histoire de la première marche de ce type en France ? Les personnes non LGBT+ sont-elles les bienvenues à ces événements ? Ces questions et d’autres encore seront abordées par des chercheurs et des associations lors du grand événement parisien qui se tiendra samedi après-midi.

La marche des fiertés, également connue sous le nom de « pride », est un événement annuel célébré dans de nombreuses villes à travers le monde pour sensibiliser à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre. En général, ces marches ont lieu en juin pour commémorer les émeutes de Stonewall qui ont eu lieu en juin 1969 à New York et qui ont marqué le début du mouvement pour les droits des personnes LGBT+.

En France, la première marche des fiertés a eu lieu à Paris en 1981. Depuis lors, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable pour la communauté LGBT+ et ses alliés. Les personnes qui ne font pas partie de la communauté LGBT+ sont également les bienvenues à ces marches, car il s’agit d’un moment de célébration, de revendication et de solidarité pour tous.

Lors de la marche des fiertés à Paris, de nombreux sujets seront abordés, tels que l’égalité des droits, la lutte contre les discriminations, la visibilité des personnes LGBT+, et bien d’autres encore. Des chercheurs spécialisés dans ces questions ainsi que des associations militantes seront présents pour informer et sensibiliser le public sur ces enjeux.

En somme, la marche des fiertés à Paris est un événement festif et engagé qui vise à célébrer la diversité et à promouvoir l’égalité pour tous, quelles que soient les orientations sexuelles et les identités de genre. Les alliés de la communauté LGBT+ sont les bienvenus à cet événement pour montrer leur soutien et leur solidarité envers une cause qui concerne l’ensemble de la société.

Pourquoi est-ce que tant d’événements LGBT+ se déroulent au mois de juin dans le monde entier ? Depuis quand a

Fierté LGBT+ : Histoire, Signification, et Accueil des Alliés à la Marche de Paris

Pourquoi les marches de la fierté LGBT+ ont-elles lieu en juin dans le monde entier ? Quelle est l’histoire de la première marche de ce type en France ? Les personnes non LGBT+ sont-elles les bienvenues à ces événements ? Ces questions et d’autres encore seront abordées par des chercheurs et des associations lors du grand événement parisien qui se tiendra samedi après-midi.

La marche des fiertés, également connue sous le nom de « pride », est un événement annuel célébré dans de nombreuses villes à travers le monde pour sensibiliser à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre. En général, ces marches ont lieu en juin pour commémorer les émeutes de Stonewall qui ont eu lieu en juin 1969 à New York et qui ont marqué le début du mouvement pour les droits des personnes LGBT+.

En France, la première marche des fiertés a eu lieu à Paris en 1981. Depuis lors, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable pour la communauté LGBT+ et ses alliés. Les personnes qui ne font pas partie de la communauté LGBT+ sont également les bienvenues à ces marches, car il s’agit d’un moment de célébration, de revendication et de solidarité pour tous.

Lors de la marche des fiertés à Paris, de nombreux sujets seront abordés, tels que l’égalité des droits, la lutte contre les discriminations, la visibilité des personnes LGBT+, et bien d’autres encore. Des chercheurs spécialisés dans ces questions ainsi que des associations militantes seront présents pour informer et sensibiliser le public sur ces enjeux.

En somme, la marche des fiertés à Paris est un événement festif et engagé qui vise à célébrer la diversité et à promouvoir l’égalité pour tous, quelles que soient les orientations sexuelles et les identités de genre. Les alliés de la communauté LGBT+ sont les bienvenus à cet événement pour montrer leur soutien et leur solidarité envers une cause qui concerne l’ensemble de la société.
Lire la suite »

Manifestation contre la fermeture de l'usine Poulain : "C'est le patrimoine de Blois et les Français sont très attachés à la marque", souligne la CGT
          Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce une fermeture injustifiée de l'usine de Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), décidée uniquement pour que les "actionnaires fassent d'autant plus de profits"

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.

Tony Anjoran, représentant syndical de la CGT, s’insurge contre la décision de fermer l’usine de Villebarou, située à proximité de

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.
Lire la suite »

Nouvelle-Calédonie : "L'État se montre d'une grande inculture politique, d'une immense ignorance historique", selon Christiane Taubira qui tacle notamment Gérald Darmanin
          Christiane Taubira dénonce une "situation insurrectionnelle qui ne vient pas de nulle part" en Nouvelle-Calédonie et met notamment en cause l'exécutif.

Christiane Taubira critique sévèrement l’État pour son manque de connaissance politique et historique en Nouvelle-Calédonie, pointant du doigt Gérald Darmanin. Elle souligne une situation insurrectionnelle préoccupante, résultant en partie des actions de l’exécutif.

Christiane Taubira pointe du doigt une situation de crise qui n’est pas survenue par hasard en Nouvelle-Calédonie, mettant en lumière

Christiane Taubira critique sévèrement l’État pour son manque de connaissance politique et historique en Nouvelle-Calédonie, pointant du doigt Gérald Darmanin. Elle souligne une situation insurrectionnelle préoccupante, résultant en partie des actions de l’exécutif. Lire la suite »

Coupes budgétaires : le CPF dans le viseur du gouvernement
          Les salariés devront désormais payer une partie des formations auxquelles donnent accès leur CPF (compte personnel de formation).

CPF : le gouvernement prévoit des coupes budgétaires, les salariés devront payer une partie de leur formation

À partir de maintenant, les employés seront tenus de contribuer financièrement à une partie des formations accessibles via leur CPF

CPF : le gouvernement prévoit des coupes budgétaires, les salariés devront payer une partie de leur formation Lire la suite »

Retour en haut