grâce

Léonard de Vinci, créateur de parfum : une facette méconnue du génie florentin à découvrir au Château du Clos Lucé
          On le sait peu, mais Léonard de Vinci était aussi un "nez". Il s’est très tôt intéressé aux parfums et à leur élaboration. L’exposition "Léonard de Vinci et les parfums à la Renaissance" à Amboise nous dévoile les talents de parfumeur du savant italien.

Découvrez la facette méconnue de Léonard de Vinci en tant que créateur de parfum au Château du Clos Lucé

Saviez-vous que Léonard de Vinci était également un parfumeur talentueux ? En effet, le génie florentin s’est intéressé très tôt à l’art des parfums et à leur création. C’est ce que révèle l’exposition « Léonard de Vinci et les parfums à la Renaissance » qui se tient actuellement au Château du Clos Lucé à Amboise.

L’exposition met en lumière les talents de parfumeur de Léonard de Vinci, mettant en avant son savoir-faire et sa créativité dans ce domaine souvent méconnu du grand public. Grâce à des documents et des artefacts d’époque, les visiteurs peuvent découvrir le processus d’élaboration des parfums à la Renaissance et l’influence qu’a pu avoir Léonard de Vinci dans ce domaine.

Cette exposition permet ainsi de mieux comprendre l’étendue des talents de Léonard de Vinci, qui ne se limitaient pas à la peinture et à la sculpture. En explorant sa facette de créateur de parfum, les visiteurs peuvent apprécier toute la richesse et la diversité du génie de cet artiste hors du commun.

Si vous êtes de passage à Amboise, ne manquez pas l’opportunité de découvrir cette facette méconnue de Léonard de Vinci au Château du Clos Lucé. Une expérience immersive et enrichissante qui vous transportera dans l’univers fascinant des parfums de la Renaissance.

Il est peu connu que Léonard de Vinci était également passionné par l’art de la parfumerie. Dès son jeune âge, […]

Découvrez la facette méconnue de Léonard de Vinci en tant que créateur de parfum au Château du Clos Lucé

Saviez-vous que Léonard de Vinci était également un parfumeur talentueux ? En effet, le génie florentin s’est intéressé très tôt à l’art des parfums et à leur création. C’est ce que révèle l’exposition « Léonard de Vinci et les parfums à la Renaissance » qui se tient actuellement au Château du Clos Lucé à Amboise.

L’exposition met en lumière les talents de parfumeur de Léonard de Vinci, mettant en avant son savoir-faire et sa créativité dans ce domaine souvent méconnu du grand public. Grâce à des documents et des artefacts d’époque, les visiteurs peuvent découvrir le processus d’élaboration des parfums à la Renaissance et l’influence qu’a pu avoir Léonard de Vinci dans ce domaine.

Cette exposition permet ainsi de mieux comprendre l’étendue des talents de Léonard de Vinci, qui ne se limitaient pas à la peinture et à la sculpture. En explorant sa facette de créateur de parfum, les visiteurs peuvent apprécier toute la richesse et la diversité du génie de cet artiste hors du commun.

Si vous êtes de passage à Amboise, ne manquez pas l’opportunité de découvrir cette facette méconnue de Léonard de Vinci au Château du Clos Lucé. Une expérience immersive et enrichissante qui vous transportera dans l’univers fascinant des parfums de la Renaissance.
Lire la suite »

"Un p’tit truc en plus" : la nouvelle vie de Thibaut Conan, l’un des comédiens en situation de handicap à l’affiche du film de l'humoriste Artus
          Alors que le film continue de cartonner dans les salles de cinéma, Thibaut Conan poursuit son rêve. Le jeune homme de 25 ans prend des cours de théâtre et a été contacté par une agence artistique.

Thibaut Conan, comédien en situation de handicap, brille dans le film d’Artus
Alors que le film d’Artus remporte un grand succès au cinéma, Thibaut Conan, jeune comédien de 25 ans en situation de handicap, continue de poursuivre son rêve. Grâce à des cours de théâtre et à une agence artistique qui l’a contacté, il voit enfin sa carrière prendre un nouveau tournant.

Alors que le succès du film se maintient dans les salles obscures, Thibaut Conan ne cesse de poursuivre sa passion.

Thibaut Conan, comédien en situation de handicap, brille dans le film d’Artus
Alors que le film d’Artus remporte un grand succès au cinéma, Thibaut Conan, jeune comédien de 25 ans en situation de handicap, continue de poursuivre son rêve. Grâce à des cours de théâtre et à une agence artistique qui l’a contacté, il voit enfin sa carrière prendre un nouveau tournant.
Lire la suite »

"Dégun, tarpin, le oaï" : le parler marseillais expliqué dans un dictionnaire régional aux éditions Le Robert
          Le saviez-vous ? Le parler marseillais, c'est 2 000 mots, recensés et expliqués par le linguiste Médéric Gasquet-Cyrus. "À Marseille, ça se dit comme ça" rejoint les dictionnaires régionaux aux éditions Le Robert.

Dictionnaire régional du parler marseillais : 2 000 mots expliqués par Médéric Gasquet-Cyrus

Saviez-vous que le parler marseillais compte environ 2 000 mots différents ? C’est ce que révèle le linguiste Médéric Gasquet-Cyrus dans son ouvrage intitulé « À Marseille, ça se dit comme ça ». Ce dictionnaire régional, publié par les éditions Le Robert, vient ainsi compléter la collection des ouvrages linguistiques dédiés aux langues régionales.

Dans cet ouvrage, les lecteurs pourront découvrir et comprendre le sens de nombreux termes typiquement marseillais, tels que « dégun », « tarpin » ou encore « le oaï ». Chaque mot est soigneusement recensé et expliqué, permettant ainsi aux curieux de mieux appréhender la richesse et la diversité du langage utilisé à Marseille.

Grâce à ce dictionnaire, il devient plus facile de comprendre les expressions et les mots souvent utilisés par les habitants de la cité phocéenne. Une véritable immersion dans la culture et le patrimoine linguistique de la région, qui ne manquera pas d’enrichir la connaissance des lecteurs sur le parler marseillais.

Saviez-vous que le dialecte marseillais est composé de plus de 2 000 mots, minutieusement recensés et analysés par le linguiste

Dictionnaire régional du parler marseillais : 2 000 mots expliqués par Médéric Gasquet-Cyrus

Saviez-vous que le parler marseillais compte environ 2 000 mots différents ? C’est ce que révèle le linguiste Médéric Gasquet-Cyrus dans son ouvrage intitulé « À Marseille, ça se dit comme ça ». Ce dictionnaire régional, publié par les éditions Le Robert, vient ainsi compléter la collection des ouvrages linguistiques dédiés aux langues régionales.

Dans cet ouvrage, les lecteurs pourront découvrir et comprendre le sens de nombreux termes typiquement marseillais, tels que « dégun », « tarpin » ou encore « le oaï ». Chaque mot est soigneusement recensé et expliqué, permettant ainsi aux curieux de mieux appréhender la richesse et la diversité du langage utilisé à Marseille.

Grâce à ce dictionnaire, il devient plus facile de comprendre les expressions et les mots souvent utilisés par les habitants de la cité phocéenne. Une véritable immersion dans la culture et le patrimoine linguistique de la région, qui ne manquera pas d’enrichir la connaissance des lecteurs sur le parler marseillais.
Lire la suite »

À Bordeaux, les œuvres de la photographe plasticienne Valérie Belin dialoguent avec la collection du Musée des Beaux-Arts
          Valérie Belin aime jouer avec la lumière, la matière, le corps et les êtres. Cette artiste contemporaine est reconnue pour son approche plastique de la photographie. Dans l'exposition "Les visions silencieuses", son œuvre prolifique dialogue avec la collection du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Valérie Belin expose ses œuvres à Bordeaux en dialogue avec le Musée des Beaux-Arts

Valérie Belin, une artiste contemporaine reconnue pour son approche plastique de la photographie, présente son exposition intitulée « Les visions silencieuses » à Bordeaux. Cette photographe plasticienne aime expérimenter avec la lumière, la matière, le corps et les êtres. Ses œuvres prolifiques sont mises en dialogue avec la collection du Musée des Beaux-Arts de la ville.

L’exposition met en lumière le talent et la créativité de Valérie Belin, qui propose une vision artistique unique et captivante. Ses photographies captent l’attention du spectateur grâce à leur esthétique soignée et leur originalité. En explorant les différentes techniques et les jeux visuels, l’artiste parvient à créer des œuvres saisissantes et pleines de sensibilité.

En confrontant son travail à celui de la collection du Musée des Beaux-Arts, Valérie Belin offre une nouvelle perspective sur son art. Les œuvres se répondent, se complètent et se confrontent, créant ainsi un dialogue fascinant entre le contemporain et le classique. Cette confrontation permet au spectateur de découvrir les multiples facettes de la photographie et de l’art en général.

L’exposition « Les visions silencieuses » est une occasion unique de plonger dans l’univers créatif de Valérie Belin et de découvrir la richesse de sa démarche artistique. À travers ses photographies, l’artiste invite le public à réfléchir sur la nature de l’image, sur la perception de la réalité et sur les différentes formes de représentation. Une expérience artistique immersive et enrichissante à ne pas manquer à Bordeaux.

Valérie Belin est une artiste qui s’intéresse particulièrement à l’exploration de la lumière, de la matière, du corps et des

Valérie Belin expose ses œuvres à Bordeaux en dialogue avec le Musée des Beaux-Arts

Valérie Belin, une artiste contemporaine reconnue pour son approche plastique de la photographie, présente son exposition intitulée « Les visions silencieuses » à Bordeaux. Cette photographe plasticienne aime expérimenter avec la lumière, la matière, le corps et les êtres. Ses œuvres prolifiques sont mises en dialogue avec la collection du Musée des Beaux-Arts de la ville.

L’exposition met en lumière le talent et la créativité de Valérie Belin, qui propose une vision artistique unique et captivante. Ses photographies captent l’attention du spectateur grâce à leur esthétique soignée et leur originalité. En explorant les différentes techniques et les jeux visuels, l’artiste parvient à créer des œuvres saisissantes et pleines de sensibilité.

En confrontant son travail à celui de la collection du Musée des Beaux-Arts, Valérie Belin offre une nouvelle perspective sur son art. Les œuvres se répondent, se complètent et se confrontent, créant ainsi un dialogue fascinant entre le contemporain et le classique. Cette confrontation permet au spectateur de découvrir les multiples facettes de la photographie et de l’art en général.

L’exposition « Les visions silencieuses » est une occasion unique de plonger dans l’univers créatif de Valérie Belin et de découvrir la richesse de sa démarche artistique. À travers ses photographies, l’artiste invite le public à réfléchir sur la nature de l’image, sur la perception de la réalité et sur les différentes formes de représentation. Une expérience artistique immersive et enrichissante à ne pas manquer à Bordeaux.
Lire la suite »

Le sculpteur de l'île de Ré, Shoodrik, peaufine son œuvre pour le pavillon du cyclisme des Jeux Olympiques
          L'artiste rétais a remporté le concours lancé par la Fédération française de cyclisme pour les JO de Paris 2024.

Shoodrik, sculpteur de l’île de Ré, crée une œuvre pour le pavillon du cyclisme aux JO de Paris 2024

Le célèbre sculpteur Shoodrik, originaire de l’île de Ré, a été choisi par la Fédération française de cyclisme pour réaliser une œuvre d’art spéciale pour le pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Sa proposition a remporté le concours lancé par la FFC, mettant en valeur son talent et sa créativité.

Shoodrik est connu pour son style unique et son utilisation innovante des matériaux. Il travaille actuellement sur le projet, peaufinant chaque détail pour créer une pièce qui reflétera l’esprit du cyclisme et l’importance de cet événement sportif mondial. Son objectif est de capturer l’énergie et la passion des cyclistes à travers son art, tout en mettant en avant la beauté et l’élégance de ce sport.

L’artiste rétais est très honoré d’avoir été choisi pour cette mission prestigieuse. Il voit cette opportunité comme une chance de partager sa vision artistique avec un public international et de contribuer à l’atmosphère unique des Jeux Olympiques. Shoodrik met tout son cœur et son savoir-faire dans ce projet, espérant inspirer les spectateurs et les athlètes avec son œuvre.

Grâce à sa passion pour l’art et le cyclisme, Shoodrik s’investit pleinement dans la création de cette sculpture qui sera exposée au pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Son engagement et son talent lui permettent de réaliser une œuvre exceptionnelle qui marquera les esprits et contribuera à l’ambiance magique de cet événement sportif de renommée mondiale.

Un artiste originaire de l’île de Ré a été choisi comme lauréat du concours organisé par la Fédération française de

Shoodrik, sculpteur de l’île de Ré, crée une œuvre pour le pavillon du cyclisme aux JO de Paris 2024

Le célèbre sculpteur Shoodrik, originaire de l’île de Ré, a été choisi par la Fédération française de cyclisme pour réaliser une œuvre d’art spéciale pour le pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Sa proposition a remporté le concours lancé par la FFC, mettant en valeur son talent et sa créativité.

Shoodrik est connu pour son style unique et son utilisation innovante des matériaux. Il travaille actuellement sur le projet, peaufinant chaque détail pour créer une pièce qui reflétera l’esprit du cyclisme et l’importance de cet événement sportif mondial. Son objectif est de capturer l’énergie et la passion des cyclistes à travers son art, tout en mettant en avant la beauté et l’élégance de ce sport.

L’artiste rétais est très honoré d’avoir été choisi pour cette mission prestigieuse. Il voit cette opportunité comme une chance de partager sa vision artistique avec un public international et de contribuer à l’atmosphère unique des Jeux Olympiques. Shoodrik met tout son cœur et son savoir-faire dans ce projet, espérant inspirer les spectateurs et les athlètes avec son œuvre.

Grâce à sa passion pour l’art et le cyclisme, Shoodrik s’investit pleinement dans la création de cette sculpture qui sera exposée au pavillon du cyclisme lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Son engagement et son talent lui permettent de réaliser une œuvre exceptionnelle qui marquera les esprits et contribuera à l’ambiance magique de cet événement sportif de renommée mondiale.
Lire la suite »

À Toulouse, l'art redonne vie à une maison vouée à la destruction et la transforme en lieu culturel ouvert à tous
          C'est une maison toulousaine de 300 m2 qui s'offre un second souffle avant d'être détruite. Le temps de quelques mois, une quarantaine d'artistes l'ont investie. Désormais haute en couleur, elle attire l'œil des passants et fait le plein de visiteurs. Un libre accès à la culture.

La transformation d’une maison vouée à la destruction en lieu culturel ouvert à tous à Toulouse

Une maison toulousaine de 300 m2 qui devait être détruite a été sauvée par une quarantaine d’artistes qui l’ont investie pendant quelques mois. Grâce à leur talent, la maison a été transformée en un lieu haut en couleur qui attire l’attention des passants et attire de nombreux visiteurs. Ce projet artistique a permis de redonner vie à cet espace et d’offrir un accès libre à la culture pour tous.

Une maison toulousaine de 300 m2 a été rénovée par une quarantaine d’artistes avant d’être détruite. Pendant plusieurs mois, ces

La transformation d’une maison vouée à la destruction en lieu culturel ouvert à tous à Toulouse

Une maison toulousaine de 300 m2 qui devait être détruite a été sauvée par une quarantaine d’artistes qui l’ont investie pendant quelques mois. Grâce à leur talent, la maison a été transformée en un lieu haut en couleur qui attire l’attention des passants et attire de nombreux visiteurs. Ce projet artistique a permis de redonner vie à cet espace et d’offrir un accès libre à la culture pour tous.
Lire la suite »

Retour en haut