divers

Emploi : le SMIC à 1 600 euros net, la promesse de la gauche qui divise le patronat
          L'augmentation du SMIC, souhaitée par le Nouveau Front populaire, est défendue par plusieurs syndicats, qui rappellent que le salaire minimum en France n'est pas le plus élevé d'Europe. Mais cette idée inquiète certains patrons.

SMIC à 1 600 euros net : débat entre gauche et patronat sur l’emploi

L’augmentation du SMIC à 1 600 euros net, une proposition du Nouveau Front populaire, est soutenue par divers syndicats qui soulignent que le salaire minimum en France est inférieur à celui d’autres pays européens. Cependant, cette mesure suscite des inquiétudes chez certains chefs d’entreprise.

Le Nouveau Front populaire appelle à une hausse du SMIC, une revendication soutenue par de nombreux syndicats qui soulignent que […]

SMIC à 1 600 euros net : débat entre gauche et patronat sur l’emploi

L’augmentation du SMIC à 1 600 euros net, une proposition du Nouveau Front populaire, est soutenue par divers syndicats qui soulignent que le salaire minimum en France est inférieur à celui d’autres pays européens. Cependant, cette mesure suscite des inquiétudes chez certains chefs d’entreprise.
Lire la suite »

Grand entretien



  

  
  

      

  

  
    "Il y a toujours des logiques sociales derrière les faits divers", explique l'historienne Claire Sécail
          Après trois agressions particulièrement brutales d'adolescents aux abords de leurs collèges survenues en l'espace d'une semaine, la classe politique s'est emparée du débat, érigeant ces faits divers en faits de société. Claire Sécail, historienne spécialiste des médias, décortique ce phénomène.

Entretien avec l’historienne Claire Sécail sur les logiques sociales derrière les faits divers

Suite à trois agressions violentes d’adolescents près de leurs collèges en une semaine, la classe politique a pris part au débat en faisant de ces faits divers des questions de société. Claire Sécail, historienne experte des médias, analyse ce phénomène.

Suite à une série de trois attaques violentes perpétrées par des adolescents près de leurs écoles en l’espace d’une semaine,

Entretien avec l’historienne Claire Sécail sur les logiques sociales derrière les faits divers

Suite à trois agressions violentes d’adolescents près de leurs collèges en une semaine, la classe politique a pris part au débat en faisant de ces faits divers des questions de société. Claire Sécail, historienne experte des médias, analyse ce phénomène.
Lire la suite »

Retour en haut