Ministre du Travail : Dialogue social prioritaire pour réforme assurance chômage

Assurance chômage : "Notre priorité, c'est le dialogue social", assure la ministre du Travail Catherine Vautrin
          Le Premier ministre Gabriel Attal a demandé à sa ministre "de préparer de nouvelles négociations" sur l'assurance chômage avec les partenaires sociaux alors que l'accord signé par ces derniers n'est toujours pas agréé. La situation a changé, rétorque Catherine Vautrin qui évoque le déficit public, plus creusé que prévu.

Le Premier ministre Gabriel Attal a chargé sa ministre de lancer de nouvelles discussions avec les partenaires sociaux concernant l’assurance chômage, étant donné que l’accord précédemment signé n’a pas encore été validé. Cependant, Catherine Vautrin souligne que la situation a évolué et mentionne le déficit public, qui s’est creusé davantage que ce qui était prévu.

Privilégier le dialogue social pour une réforme de l’assurance chômage

La ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin, insiste sur l’importance du dialogue social dans la réforme de l’assurance chômage. Suite à l’annonce du Premier ministre Gabriel Attal demandant de nouvelles négociations sur ce sujet, elle souligne que le dialogue social est essentiel pour le modèle social français.

Elle affirme qu’il est primordial de travailler ensemble avec les syndicats et évoque plusieurs pistes de réflexion. Notamment, elle aborde la question des conditions d’affiliations pour bénéficier du chômage, telles que la durée de travail requise. Actuellement, il faut avoir travaillé six mois sur deux ans pour ouvrir les droits au chômage.

Par ailleurs, Catherine Vautrin évoque la possibilité de modifier la durée d’indemnisation, avec une réduction envisagée tout en garantissant un minimum de 12 mois. Elle souligne également que le montant de l’indemnisation est un levier de discussion, tout en encourageant la créativité pour trouver des solutions adaptées, notamment en examinant les tranches d’âge.

Évolution de la situation économique et nécessité de nouvelles discussions

Alors que des négociations sur l’assurance chômage sont en cours, l’annonce de Gabriel Attal intervient dans un contexte où la situation économique a évolué. Catherine Vautrin revient sur l’accord trouvé entre les partenaires sociaux fin novembre, soulignant qu’il ne correspond plus à la réalité économique actuelle.

Elle explique que la lettre de cadrage de l’accord, établie en septembre 2023, n’est plus adaptée à la situation économique de mars 2024, marquée par un déficit plus important que prévu. Ainsi, elle invite les partenaires sociaux à renégocier pour trouver des solutions qui correspondent à la conjoncture actuelle, dans un processus de dialogue continu.

En somme, la ministre met en avant l’importance du dialogue social pour mener à bien la réforme de l’assurance chômage, en s’adaptant aux évolutions économiques et en recherchant des solutions concertées avec les partenaires sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut