Armes saisies à Niamey : Info ou intox sur leur provenance française ?

Vidéo



  

  
  

      

  

  
    "Info ou intox" : Que sait-on de ces armes saisies à Niamey ?
          Des fusils, des munitions, des grenades... Des armes, présentées comme françaises, ont été saisies en grande quantité au Niger. Les autorités nigériennes disent avoir déjoué une action militaire clandestine de la France.

Au Niger, les autorités ont fait une découverte alarmante : une importante quantité d’armes, comprenant des fusils, des munitions et des grenades, a été saisie sur le territoire. Ces armes, attribuées à la France, ont été interceptées avant qu’elles ne puissent être utilisées dans une opération militaire secrète. Les autorités nigériennes affirment avoir déjoué un plan visant à mener une action militaire clandestine dans le pays.

Une opération de perquisitions d’armes à Niamey

Un reportage de la télévision nationale nigérienne a récemment mis en lumière des perquisitions d’armes dans le centre ville de la capitale du Niger, Niamey. Les images diffusées ont suscité des interrogations, étant présentées à tort comme une opération française de déstabilisation en cours de préparation. Cependant, il s’avère que le matériel saisi lors de ces perquisitions est en réalité européen.

Des informations erronées alimentent un sentiment anti-français

Cette fausse information a contribué à alimenter un sentiment anti-français déjà présent au Niger, notamment depuis le coup d’État militaire survenu le 26 juillet 2023. Les tensions entre la France et le Niger sont exacerbées par cette confusion médiatique, qui laisse planer le doute sur les intentions de l’opération de perquisitions d’armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut