recommande

Les salaires réels restent plus bas qu'avant la pandémie de Covid-19 dans plusieurs pays de l'OCDE
          Toutefois, les salaires réels sont "désormais en progression dans la plupart des pays, généralement grâce au déclin de l'inflation", note l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.

Néanmoins, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, les salaires réels sont en augmentation dans la plupart des pays, […]

Baisse des salaires réels malgré la reprise post-Covid dans les pays de l’OCDE
Selon l’OCDE, malgré une légère amélioration, les salaires réels demeurent inférieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays membres. Cette situation s’explique en grande partie par la baisse de l’inflation, qui a permis une augmentation des salaires réels, mais à un rythme plus lent que prévu.
En effet, bien que la reprise économique soit en cours dans la plupart des pays de l’OCDE, les salaires réels n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la capacité des travailleurs à maintenir leur niveau de vie et à faire face aux dépenses croissantes.
L’OCDE recommande aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures pour soutenir la croissance des salaires réels, notamment en investissant dans la formation professionnelle, en améliorant les conditions de travail et en favorisant la négociation collective. Ces actions sont essentielles pour garantir une reprise économique durable et inclusive pour tous.
Lire la suite »

Reportage



  

  
  

      

  

  
    "Ne pas prendre la fuite, ne pas courir, ne pas caresser le chien" : des facteurs de La Poste se forment pour éviter les morsures
          Les morsures de chien sont la troisième cause d'accident du travail pour les facteurs. 2 000 d'entre eux sont mordus chaque année dans le cadre de leur tournée. La Poste organise des formations pour leur apprendre les bons gestes à adopter.

Les facteurs de La Poste sont formés pour prévenir les morsures de chien

Les morsures de chien sont un problème fréquent pour les facteurs de La Poste. Chaque année, environ 2 000 d’entre eux sont victimes de ces attaques pendant leur tournée. Pour faire face à ce danger, l’entreprise organise des formations pour apprendre aux employés les bonnes pratiques à adopter.

L’une des principales règles à suivre est de ne pas prendre la fuite en cas de rencontre avec un chien agressif. Il est également important de ne pas courir, car cela pourrait exciter davantage l’animal. Enfin, il est recommandé de ne pas caresser un chien inconnu, car cela peut être interprété comme une menace.

Ces formations visent à sensibiliser les facteurs aux risques liés aux chiens et à leur apprendre comment réagir de manière adéquate en cas de danger. En suivant ces conseils, les employés de La Poste peuvent réduire le risque de morsures et assurer leur sécurité lors de leurs tournées.

Les accidents du travail liés aux morsures de chiens constituent un véritable problème pour les facteurs, se classant en troisième

Les facteurs de La Poste sont formés pour prévenir les morsures de chien

Les morsures de chien sont un problème fréquent pour les facteurs de La Poste. Chaque année, environ 2 000 d’entre eux sont victimes de ces attaques pendant leur tournée. Pour faire face à ce danger, l’entreprise organise des formations pour apprendre aux employés les bonnes pratiques à adopter.

L’une des principales règles à suivre est de ne pas prendre la fuite en cas de rencontre avec un chien agressif. Il est également important de ne pas courir, car cela pourrait exciter davantage l’animal. Enfin, il est recommandé de ne pas caresser un chien inconnu, car cela peut être interprété comme une menace.

Ces formations visent à sensibiliser les facteurs aux risques liés aux chiens et à leur apprendre comment réagir de manière adéquate en cas de danger. En suivant ces conseils, les employés de La Poste peuvent réduire le risque de morsures et assurer leur sécurité lors de leurs tournées.
Lire la suite »

"C’est aussi répandu que l’achat de streams dans la musique" : comment les faux avis positifs sur les restaurants sont traqués
          Neuf Français sur dix consultent les avis avant de consommer. Certains restaurateurs n’hésitent pas à acheter de faux avis pour augmenter illégalement la note de leur commerce. Une pratique de plus en plus surveillée.

Traque des faux avis positifs sur les restaurants: une pratique illégale en hausse
Neuf Français sur dix consultent les avis en ligne avant de choisir un restaurant. Malheureusement, certains restaurateurs peu scrupuleux n’hésitent pas à acheter des faux avis positifs pour améliorer artificiellement la réputation de leur établissement. Cette pratique frauduleuse est de plus en plus surveillée et combattue par les autorités compétentes.

Les faux avis positifs sur les restaurants sont devenus aussi courants que l’achat de streams dans l’industrie musicale. En effet, ces faux commentaires trompeurs peuvent influencer négativement la décision des consommateurs et fausser la concurrence entre les établissements. C’est pourquoi il est essentiel de lutter activement contre cette pratique malhonnête.

Les plateformes en ligne telles que Google, TripAdvisor ou Yelp mettent en place des algorithmes sophistiqués pour détecter les faux avis. Ils analysent notamment la fréquence des commentaires, la provenance des utilisateurs, le langage utilisé et la cohérence des avis. De plus, les internautes peuvent signaler les avis suspects, ce qui permet aux modérateurs de les examiner plus attentivement.

Les autorités de régulation veillent également au respect des règles en matière d’avis en ligne. En France, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) peut enquêter sur les pratiques frauduleuses et infliger des sanctions aux contrevenants. De même, la loi pour une République numérique de 2016 encadre strictement la publication d’avis en ligne pour garantir la transparence et la fiabilité des informations.

Il est donc primordial pour les consommateurs d’être vigilants lorsqu’ils consultent des avis en ligne sur les restaurants. Il est recommandé de croiser les sources, de lire attentivement les commentaires et de se méfier des notes excessivement élevées ou des avis trop élogieux. En signalant les avis suspects, les consommateurs contribuent à la lutte contre les faux avis et à la préservation de la confiance dans les plateformes d’avis en ligne.

En conclusion, la traque des faux avis positifs sur les restaurants est un enjeu majeur pour garantir une concurrence saine et protéger les consommateurs. Les autorités, les plateformes en ligne et les consommateurs doivent unir leurs efforts pour lutter contre cette pratique frauduleuse et préserver la crédibilité des avis en ligne.

Il est devenu une habitude chez la majorité des Français de lire les avis en ligne avant de faire un

Traque des faux avis positifs sur les restaurants: une pratique illégale en hausse
Neuf Français sur dix consultent les avis en ligne avant de choisir un restaurant. Malheureusement, certains restaurateurs peu scrupuleux n’hésitent pas à acheter des faux avis positifs pour améliorer artificiellement la réputation de leur établissement. Cette pratique frauduleuse est de plus en plus surveillée et combattue par les autorités compétentes.

Les faux avis positifs sur les restaurants sont devenus aussi courants que l’achat de streams dans l’industrie musicale. En effet, ces faux commentaires trompeurs peuvent influencer négativement la décision des consommateurs et fausser la concurrence entre les établissements. C’est pourquoi il est essentiel de lutter activement contre cette pratique malhonnête.

Les plateformes en ligne telles que Google, TripAdvisor ou Yelp mettent en place des algorithmes sophistiqués pour détecter les faux avis. Ils analysent notamment la fréquence des commentaires, la provenance des utilisateurs, le langage utilisé et la cohérence des avis. De plus, les internautes peuvent signaler les avis suspects, ce qui permet aux modérateurs de les examiner plus attentivement.

Les autorités de régulation veillent également au respect des règles en matière d’avis en ligne. En France, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) peut enquêter sur les pratiques frauduleuses et infliger des sanctions aux contrevenants. De même, la loi pour une République numérique de 2016 encadre strictement la publication d’avis en ligne pour garantir la transparence et la fiabilité des informations.

Il est donc primordial pour les consommateurs d’être vigilants lorsqu’ils consultent des avis en ligne sur les restaurants. Il est recommandé de croiser les sources, de lire attentivement les commentaires et de se méfier des notes excessivement élevées ou des avis trop élogieux. En signalant les avis suspects, les consommateurs contribuent à la lutte contre les faux avis et à la préservation de la confiance dans les plateformes d’avis en ligne.

En conclusion, la traque des faux avis positifs sur les restaurants est un enjeu majeur pour garantir une concurrence saine et protéger les consommateurs. Les autorités, les plateformes en ligne et les consommateurs doivent unir leurs efforts pour lutter contre cette pratique frauduleuse et préserver la crédibilité des avis en ligne.
Lire la suite »

Autoroute A13 : le tronçon fermé va rouvrir vendredi dans le sens province-Paris et uniquement pour les véhicules légers
          La préfecture précise que cette réouverture se fera uniquement sur une seule voie et seulement pour les véhicules légers.

Réouverture de l’autoroute A13 dans le sens province-Paris pour les véhicules légers
La préfecture a annoncé que le tronçon de l’autoroute A13, qui avait été fermé, sera de nouveau ouvert ce vendredi dans le sens province-Paris. Cependant, cette réouverture se fera sur une seule voie et uniquement pour les véhicules légers.
Cette mesure exceptionnelle a été mise en place afin de faciliter la circulation pour les automobilistes qui empruntent cet axe routier très fréquenté. En effet, la fermeture de l’autoroute A13 avait provoqué d’importants ralentissements et des embouteillages, impactant la fluidité du trafic.
Les poids lourds et les véhicules de grand gabarit ne pourront pas emprunter cette voie réouverte et devront donc trouver des itinéraires alternatifs pour rejoindre Paris depuis la province. Cette restriction vise à limiter les risques d’engorgement et à garantir la sécurité de tous les usagers de la route.
La préfecture recommande aux automobilistes de respecter les limitations de vitesse et de rester prudents sur la portion d’autoroute réouverte. Des contrôles seront effectués pour veiller au bon respect de ces consignes et assurer la sécurité de tous.
Enfin, il est conseillé aux usagers de se tenir informés de l’évolution de la situation et des éventuels changements concernant la réouverture de l’autoroute A13. La préfecture communiquera régulièrement sur l’état du trafic et les conditions de circulation sur cet axe routier stratégique.

Selon les informations communiquées par la préfecture, il est prévu que la réouverture se fasse sur une seule voie, et

Réouverture de l’autoroute A13 dans le sens province-Paris pour les véhicules légers
La préfecture a annoncé que le tronçon de l’autoroute A13, qui avait été fermé, sera de nouveau ouvert ce vendredi dans le sens province-Paris. Cependant, cette réouverture se fera sur une seule voie et uniquement pour les véhicules légers.
Cette mesure exceptionnelle a été mise en place afin de faciliter la circulation pour les automobilistes qui empruntent cet axe routier très fréquenté. En effet, la fermeture de l’autoroute A13 avait provoqué d’importants ralentissements et des embouteillages, impactant la fluidité du trafic.
Les poids lourds et les véhicules de grand gabarit ne pourront pas emprunter cette voie réouverte et devront donc trouver des itinéraires alternatifs pour rejoindre Paris depuis la province. Cette restriction vise à limiter les risques d’engorgement et à garantir la sécurité de tous les usagers de la route.
La préfecture recommande aux automobilistes de respecter les limitations de vitesse et de rester prudents sur la portion d’autoroute réouverte. Des contrôles seront effectués pour veiller au bon respect de ces consignes et assurer la sécurité de tous.
Enfin, il est conseillé aux usagers de se tenir informés de l’évolution de la situation et des éventuels changements concernant la réouverture de l’autoroute A13. La préfecture communiquera régulièrement sur l’état du trafic et les conditions de circulation sur cet axe routier stratégique.
Lire la suite »

Retour en haut