marqué

La cathédrale de Rouen a rouvert ses portes au lendemain de l'incendie de sa flèche
          Le feu, rapidement éteint, a brûlé des bâches du chantier de restauration de la flèche en fonte.

Réouverture de la cathédrale de Rouen après l’incendie de sa flèche en fonte

La cathédrale de Rouen a été le théâtre d’un incendie au lendemain de l’effondrement de sa flèche en fonte. Heureusement, le feu a été rapidement maîtrisé par les pompiers, mais il a tout de même causé des dégâts importants aux bâches du chantier de restauration.

Malgré cet incident, la cathédrale a pu rouvrir ses portes au public, signe de résilience et de solidarité. Les autorités locales ont tenu à rassurer la population en affirmant que la structure de l’édifice n’avait pas été compromis et qu’il n’y avait aucun risque pour la sécurité des visiteurs.

Les travaux de restauration de la flèche en fonte vont désormais s’accélérer, avec l’espoir de redonner à la cathédrale de Rouen toute sa splendeur. Les experts sont déjà à pied d’œuvre pour évaluer l’étendue des dégâts et établir un plan d’action pour la reconstruction.

Malgré l’émotion suscitée par cet incident, la communauté locale reste unie et déterminée à préserver ce joyau du patrimoine français. La réouverture de la cathédrale de Rouen est un signal fort de résilience et de solidarité, et marque le début d’une nouvelle étape dans la vie de ce monument historique.

Le feu qui s’est déclaré a été maîtrisé en peu de temps, mais il a endommagé plusieurs bâches appartenant au […]

Réouverture de la cathédrale de Rouen après l’incendie de sa flèche en fonte

La cathédrale de Rouen a été le théâtre d’un incendie au lendemain de l’effondrement de sa flèche en fonte. Heureusement, le feu a été rapidement maîtrisé par les pompiers, mais il a tout de même causé des dégâts importants aux bâches du chantier de restauration.

Malgré cet incident, la cathédrale a pu rouvrir ses portes au public, signe de résilience et de solidarité. Les autorités locales ont tenu à rassurer la population en affirmant que la structure de l’édifice n’avait pas été compromis et qu’il n’y avait aucun risque pour la sécurité des visiteurs.

Les travaux de restauration de la flèche en fonte vont désormais s’accélérer, avec l’espoir de redonner à la cathédrale de Rouen toute sa splendeur. Les experts sont déjà à pied d’œuvre pour évaluer l’étendue des dégâts et établir un plan d’action pour la reconstruction.

Malgré l’émotion suscitée par cet incident, la communauté locale reste unie et déterminée à préserver ce joyau du patrimoine français. La réouverture de la cathédrale de Rouen est un signal fort de résilience et de solidarité, et marque le début d’une nouvelle étape dans la vie de ce monument historique.
Lire la suite »

Pelote basque, musiques et danses régionales : les Fêtes de Bayonne ont démarré avec Patrick Bruel en guest star
          Le chanteur a ouvert les festivités depuis le balcon de l'hôtel de ville devant des milliers de personnes.

Les Fêtes de Bayonne lancées par Patrick Bruel, ambiance festive et tradition basque au rendez-vous

Les Fêtes de Bayonne ont débuté avec une soirée d’ouverture animée par le célèbre chanteur Patrick Bruel. Des milliers de personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville pour assister à ce spectacle inoubliable. La musique et les danses régionales ont enchanté le public, plongeant la ville dans une ambiance festive et conviviale.

Patrick Bruel, en guest star de cette soirée d’ouverture, a su mettre le feu à la foule en interprétant ses plus grands succès. Depuis le balcon de l’hôtel de ville, il a offert un spectacle mémorable, rythmé par les musiques traditionnelles basques. Les festivaliers ont été transportés par l’énergie et la passion du chanteur, créant une atmosphère unique et chaleureuse.

Au-delà de la prestation de Patrick Bruel, les Fêtes de Bayonne sont également l’occasion de célébrer la culture basque à travers ses musiques et ses danses. Les festivaliers ont pu assister à des démonstrations de pelote basque, un sport traditionnel de la région, ainsi qu’à des spectacles de danse folklorique mettant en valeur le patrimoine local.

Cette soirée d’ouverture marque le début d’une série d’événements festifs qui animeront la ville de Bayonne pendant plusieurs jours. Les festivaliers pourront profiter de concerts, de défilés, de repas traditionnels et de nombreuses animations pour célébrer ensemble la culture basque et l’esprit festif qui caractérise les Fêtes de Bayonne.

En résumé, les Fêtes de Bayonne ont démarré en beauté avec Patrick Bruel en tête d’affiche, offrant aux festivaliers un spectacle musical de qualité et une ambiance festive typiquement basque. La ville de Bayonne s’est embrasée sous les notes de musiques traditionnelles et les pas de danses régionales, promettant aux participants des moments inoubliables et des souvenirs mémorables.

Devant une foule de milliers de spectateurs, le chanteur a lancé les festivités en se produisant depuis le balcon de

Les Fêtes de Bayonne lancées par Patrick Bruel, ambiance festive et tradition basque au rendez-vous

Les Fêtes de Bayonne ont débuté avec une soirée d’ouverture animée par le célèbre chanteur Patrick Bruel. Des milliers de personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville pour assister à ce spectacle inoubliable. La musique et les danses régionales ont enchanté le public, plongeant la ville dans une ambiance festive et conviviale.

Patrick Bruel, en guest star de cette soirée d’ouverture, a su mettre le feu à la foule en interprétant ses plus grands succès. Depuis le balcon de l’hôtel de ville, il a offert un spectacle mémorable, rythmé par les musiques traditionnelles basques. Les festivaliers ont été transportés par l’énergie et la passion du chanteur, créant une atmosphère unique et chaleureuse.

Au-delà de la prestation de Patrick Bruel, les Fêtes de Bayonne sont également l’occasion de célébrer la culture basque à travers ses musiques et ses danses. Les festivaliers ont pu assister à des démonstrations de pelote basque, un sport traditionnel de la région, ainsi qu’à des spectacles de danse folklorique mettant en valeur le patrimoine local.

Cette soirée d’ouverture marque le début d’une série d’événements festifs qui animeront la ville de Bayonne pendant plusieurs jours. Les festivaliers pourront profiter de concerts, de défilés, de repas traditionnels et de nombreuses animations pour célébrer ensemble la culture basque et l’esprit festif qui caractérise les Fêtes de Bayonne.

En résumé, les Fêtes de Bayonne ont démarré en beauté avec Patrick Bruel en tête d’affiche, offrant aux festivaliers un spectacle musical de qualité et une ambiance festive typiquement basque. La ville de Bayonne s’est embrasée sous les notes de musiques traditionnelles et les pas de danses régionales, promettant aux participants des moments inoubliables et des souvenirs mémorables.
Lire la suite »

Cochonou : "On vend huit millions de saucissons par an, et on réalise 25% de notre chiffre d'affaires durant la période du Tour de France"
          La marque Cochonou a été créée en 1971 dans les Monts du Lyonnais, dans la capitale du saucisson sec à Saint-Symphorien-sur-Coise. La caravane Cochonou est depuis 26 ans sur le Tour de France. L'invité de "A vos marques" est Patrick Bombart, chef de groupe marketing chez Aoste, la maison mère de la marque

Cochonou vend 8 millions de saucissons/an, 25% CA durant Tour de France, Patrick Bombart, Aoste, marque créée en 1971

En 1971, la marque Cochonou a vu le jour dans les Monts du Lyonnais, à Saint-Symphorien-sur-Coise, réputée pour être la

Cochonou vend 8 millions de saucissons/an, 25% CA durant Tour de France, Patrick Bombart, Aoste, marque créée en 1971 Lire la suite »

Dans le Var, l'exposition "Draguignan libérée" retrace l'arrivée des Américains dans la ville le 16 août 1944
          Dans le Var, la chapelle de l'observance consacre une exposition à la libération de Draguignan occupée par les Allemands à travers des photos, des témoignages, des armes et des véhicules. "Draguignan libérée" est à découvrir jusqu'au 28 septembre.

Exposition « Draguignan libérée » : retour sur l’arrivée des Américains dans le Var en 1944

Dans le département du Var, la chapelle de l’Observance présente actuellement une exposition dédiée à la libération de la ville de Draguignan, qui était alors occupée par les troupes allemandes. Intitulée « Draguignan libérée », cette exposition retrace cet événement historique à travers une collection de photographies d’époque, de témoignages poignants, d’armes utilisées lors des combats et de véhicules militaires d’époque.

Les visiteurs ont ainsi la possibilité de plonger dans l’histoire de la libération de Draguignan, survenue le 16 août 1944 avec l’arrivée des troupes américaines. Cette exposition offre un regard unique sur les événements qui ont marqué la ville et ses habitants pendant cette période cruciale de la Seconde Guerre mondiale.

« Draguignan libérée » est ouverte au public jusqu’au 28 septembre, permettant à chacun de découvrir ou redécouvrir cette page d’histoire locale souvent méconnue. Une occasion unique de se replonger dans le passé et de rendre hommage aux hommes et femmes qui ont contribué à la libération de la ville et à la victoire des Alliés.

Une exposition dédiée à la libération de Draguignan, qui a été occupée par les Allemands, est actuellement présentée à la

Exposition « Draguignan libérée » : retour sur l’arrivée des Américains dans le Var en 1944

Dans le département du Var, la chapelle de l’Observance présente actuellement une exposition dédiée à la libération de la ville de Draguignan, qui était alors occupée par les troupes allemandes. Intitulée « Draguignan libérée », cette exposition retrace cet événement historique à travers une collection de photographies d’époque, de témoignages poignants, d’armes utilisées lors des combats et de véhicules militaires d’époque.

Les visiteurs ont ainsi la possibilité de plonger dans l’histoire de la libération de Draguignan, survenue le 16 août 1944 avec l’arrivée des troupes américaines. Cette exposition offre un regard unique sur les événements qui ont marqué la ville et ses habitants pendant cette période cruciale de la Seconde Guerre mondiale.

« Draguignan libérée » est ouverte au public jusqu’au 28 septembre, permettant à chacun de découvrir ou redécouvrir cette page d’histoire locale souvent méconnue. Une occasion unique de se replonger dans le passé et de rendre hommage aux hommes et femmes qui ont contribué à la libération de la ville et à la victoire des Alliés.
Lire la suite »

Marche des fiertés à Paris : huit questions pas si bêtes sur les "prides" LGBT+
          Pourquoi ces événements ont-ils lieu en juin à travers le monde ? De quand date la première marche de ce type en France ? Les personnes qui ne sont pas LGBT+ y sont-elles les bienvenues ? Réponses avec des chercheurs et des associations à l'occasion du grand rendez-vous parisien, samedi après-midi.

Fierté LGBT+ : Histoire, Signification, et Accueil des Alliés à la Marche de Paris

Pourquoi les marches de la fierté LGBT+ ont-elles lieu en juin dans le monde entier ? Quelle est l’histoire de la première marche de ce type en France ? Les personnes non LGBT+ sont-elles les bienvenues à ces événements ? Ces questions et d’autres encore seront abordées par des chercheurs et des associations lors du grand événement parisien qui se tiendra samedi après-midi.

La marche des fiertés, également connue sous le nom de « pride », est un événement annuel célébré dans de nombreuses villes à travers le monde pour sensibiliser à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre. En général, ces marches ont lieu en juin pour commémorer les émeutes de Stonewall qui ont eu lieu en juin 1969 à New York et qui ont marqué le début du mouvement pour les droits des personnes LGBT+.

En France, la première marche des fiertés a eu lieu à Paris en 1981. Depuis lors, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable pour la communauté LGBT+ et ses alliés. Les personnes qui ne font pas partie de la communauté LGBT+ sont également les bienvenues à ces marches, car il s’agit d’un moment de célébration, de revendication et de solidarité pour tous.

Lors de la marche des fiertés à Paris, de nombreux sujets seront abordés, tels que l’égalité des droits, la lutte contre les discriminations, la visibilité des personnes LGBT+, et bien d’autres encore. Des chercheurs spécialisés dans ces questions ainsi que des associations militantes seront présents pour informer et sensibiliser le public sur ces enjeux.

En somme, la marche des fiertés à Paris est un événement festif et engagé qui vise à célébrer la diversité et à promouvoir l’égalité pour tous, quelles que soient les orientations sexuelles et les identités de genre. Les alliés de la communauté LGBT+ sont les bienvenus à cet événement pour montrer leur soutien et leur solidarité envers une cause qui concerne l’ensemble de la société.

Pourquoi est-ce que tant d’événements LGBT+ se déroulent au mois de juin dans le monde entier ? Depuis quand a

Fierté LGBT+ : Histoire, Signification, et Accueil des Alliés à la Marche de Paris

Pourquoi les marches de la fierté LGBT+ ont-elles lieu en juin dans le monde entier ? Quelle est l’histoire de la première marche de ce type en France ? Les personnes non LGBT+ sont-elles les bienvenues à ces événements ? Ces questions et d’autres encore seront abordées par des chercheurs et des associations lors du grand événement parisien qui se tiendra samedi après-midi.

La marche des fiertés, également connue sous le nom de « pride », est un événement annuel célébré dans de nombreuses villes à travers le monde pour sensibiliser à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre. En général, ces marches ont lieu en juin pour commémorer les émeutes de Stonewall qui ont eu lieu en juin 1969 à New York et qui ont marqué le début du mouvement pour les droits des personnes LGBT+.

En France, la première marche des fiertés a eu lieu à Paris en 1981. Depuis lors, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable pour la communauté LGBT+ et ses alliés. Les personnes qui ne font pas partie de la communauté LGBT+ sont également les bienvenues à ces marches, car il s’agit d’un moment de célébration, de revendication et de solidarité pour tous.

Lors de la marche des fiertés à Paris, de nombreux sujets seront abordés, tels que l’égalité des droits, la lutte contre les discriminations, la visibilité des personnes LGBT+, et bien d’autres encore. Des chercheurs spécialisés dans ces questions ainsi que des associations militantes seront présents pour informer et sensibiliser le public sur ces enjeux.

En somme, la marche des fiertés à Paris est un événement festif et engagé qui vise à célébrer la diversité et à promouvoir l’égalité pour tous, quelles que soient les orientations sexuelles et les identités de genre. Les alliés de la communauté LGBT+ sont les bienvenus à cet événement pour montrer leur soutien et leur solidarité envers une cause qui concerne l’ensemble de la société.
Lire la suite »

La marque française de vêtements Bayard, en redressement judiciaire, lance "une offre publique de recherche de repreneurs"
          La marque, qui a notamment habillé Gainsbourg, Claude François ou encore Johnny Hallyday, a trois mois pour trouver un ou des partenaires financiers.

Bayard, marque de vêtements française, cherche repreneurs après redressement judiciaire

La célèbre marque de vêtements Bayard, connue pour avoir habillé des célébrités telles que Gainsbourg, Claude François ou Johnny Hallyday, se retrouve en redressement judiciaire. Pour tenter de sauver l’entreprise, Bayard lance une offre publique à la recherche de potentiels repreneurs. Cette démarche vise à trouver un ou plusieurs partenaires financiers qui pourraient aider la marque à se relancer. Bayard dispose de trois mois pour trouver des investisseurs intéressés par cette opportunité. La marque espère ainsi pouvoir rebondir et poursuivre son activité dans le secteur de la mode.

La marque, connue pour avoir habillé des icônes de la musique française telles que Gainsbourg, Claude François ou encore Johnny

Bayard, marque de vêtements française, cherche repreneurs après redressement judiciaire

La célèbre marque de vêtements Bayard, connue pour avoir habillé des célébrités telles que Gainsbourg, Claude François ou Johnny Hallyday, se retrouve en redressement judiciaire. Pour tenter de sauver l’entreprise, Bayard lance une offre publique à la recherche de potentiels repreneurs. Cette démarche vise à trouver un ou plusieurs partenaires financiers qui pourraient aider la marque à se relancer. Bayard dispose de trois mois pour trouver des investisseurs intéressés par cette opportunité. La marque espère ainsi pouvoir rebondir et poursuivre son activité dans le secteur de la mode.
Lire la suite »

Nouvelle-Calédonie : le transfert de militants dans l'Hexagone est vécu "comme l'expression de la justice coloniale", analyse un anthropologue
          Benoît Trépied, spécialiste de la Nouvelle-Calédonie, a critiqué le transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d'avoir organisé les émeutes il y a quelques semaines.

Le transfert de militants kanak accusés d’émeutes en métropole critiqué par un spécialiste de la Nouvelle-Calédonie

Benoît Trépied, anthropologue spécialisé dans la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant au transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d’avoir participé à l’organisation des émeutes survenues il y a quelques semaines. Selon lui, cette décision est perçue comme une manifestation de la justice coloniale par la population locale.

Pour Benoît Trépied, ce transfert des militants kanak vers la France est vécu comme une forme d’injustice et de mépris envers la communauté indigène de Nouvelle-Calédonie. Il souligne que cette action renforce les tensions déjà existantes entre les différentes communautés de l’archipel.

L’anthropologue met en lumière le contexte historique et politique complexe de la Nouvelle-Calédonie, marqué par des décennies de colonisation et de luttes pour l’indépendance. Selon lui, le traitement réservé aux militants kanak renvoie à des schémas anciens de domination et de discrimination.

Benoît Trépied appelle à une réflexion approfondie sur les enjeux de justice et d’égalité en Nouvelle-Calédonie, afin de favoriser un dialogue inclusif et respectueux entre toutes les parties prenantes. Il met en garde contre les risques d’escalade des tensions et souligne l’importance de trouver des solutions pacifiques et durables pour la stabilité de l’archipel.

Benoît Trépied, un expert renommé de la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant à la décision de transférer en métropole

Le transfert de militants kanak accusés d’émeutes en métropole critiqué par un spécialiste de la Nouvelle-Calédonie

Benoît Trépied, anthropologue spécialisé dans la Nouvelle-Calédonie, a exprimé des réserves quant au transfert en métropole de sept militants indépendantistes kanak du CCAT, accusés d’avoir participé à l’organisation des émeutes survenues il y a quelques semaines. Selon lui, cette décision est perçue comme une manifestation de la justice coloniale par la population locale.

Pour Benoît Trépied, ce transfert des militants kanak vers la France est vécu comme une forme d’injustice et de mépris envers la communauté indigène de Nouvelle-Calédonie. Il souligne que cette action renforce les tensions déjà existantes entre les différentes communautés de l’archipel.

L’anthropologue met en lumière le contexte historique et politique complexe de la Nouvelle-Calédonie, marqué par des décennies de colonisation et de luttes pour l’indépendance. Selon lui, le traitement réservé aux militants kanak renvoie à des schémas anciens de domination et de discrimination.

Benoît Trépied appelle à une réflexion approfondie sur les enjeux de justice et d’égalité en Nouvelle-Calédonie, afin de favoriser un dialogue inclusif et respectueux entre toutes les parties prenantes. Il met en garde contre les risques d’escalade des tensions et souligne l’importance de trouver des solutions pacifiques et durables pour la stabilité de l’archipel.
Lire la suite »

Avant les JO de Paris, l'exposition "D'Olympie à Saint-Étienne, sports en jeu" au Musée d'Art et d'Industrie met à l'honneur les athlètes oubliés
          À l'occasion des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris, le Musée d'Art et d'Industrie de Saint-Étienne présente une exposition temporaire autour du sport et des Jeux. Intitulée "D'Olympie à Saint-Étienne, sports en jeu", elle met à l'honneur de brillants athlètes de la région tombés dans l'oubli. Jusqu'au 24 novembre 2024.

Exposition « De l’Antiquité à Saint-Étienne : une célébration des sportifs méconnus » avant les JO de Paris au Musée d’Art et d’Industrie

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne propose une exposition temporaire dédiée au sport et aux Jeux. Baptisée « De l’Antiquité à Saint-Étienne : une célébration des sportifs méconnus », cette exposition met en lumière des athlètes remarquables de la région, souvent oubliés de l’histoire.

L’exposition offre aux visiteurs l’opportunité de découvrir ou redécouvrir des figures sportives locales qui ont marqué leur époque par leurs exploits et leur dévouement. À travers des archives, des photographies, des objets et des témoignages, les visiteurs pourront plonger dans l’histoire du sport à Saint-Étienne et de ses champions méconnus.

L’exposition se tiendra jusqu’au 24 novembre 2024, offrant ainsi aux passionnés de sport et d’histoire l’occasion de s’immerger dans le passé sportif de la région. Une belle manière de rendre hommage à ces athlètes oubliés et de célébrer l’esprit olympique avant les Jeux de Paris.

Le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne propose actuellement une exposition temporaire en lien avec le sport et les Jeux

Exposition « De l’Antiquité à Saint-Étienne : une célébration des sportifs méconnus » avant les JO de Paris au Musée d’Art et d’Industrie

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne propose une exposition temporaire dédiée au sport et aux Jeux. Baptisée « De l’Antiquité à Saint-Étienne : une célébration des sportifs méconnus », cette exposition met en lumière des athlètes remarquables de la région, souvent oubliés de l’histoire.

L’exposition offre aux visiteurs l’opportunité de découvrir ou redécouvrir des figures sportives locales qui ont marqué leur époque par leurs exploits et leur dévouement. À travers des archives, des photographies, des objets et des témoignages, les visiteurs pourront plonger dans l’histoire du sport à Saint-Étienne et de ses champions méconnus.

L’exposition se tiendra jusqu’au 24 novembre 2024, offrant ainsi aux passionnés de sport et d’histoire l’occasion de s’immerger dans le passé sportif de la région. Une belle manière de rendre hommage à ces athlètes oubliés et de célébrer l’esprit olympique avant les Jeux de Paris.
Lire la suite »

Festival de Juan-les-Pins : la signature de Thomas Dutronc rejoint les empreintes des légendes du jazz sur le boulevard Baudouin
          Le boulevard Baudouin, à Juan-les-Pins, prend des allures de Walk of fame d'Hollywood. Dix nouvelles empreintes ont été déposées dans le bitume de l'avenue qui longe la pinède. Celles de Thomas Dutronc rejoignent celles qui immortalisent le passage des artistes du festival de jazz.

Thomas Dutronc rejoint les légendes du jazz à Juan-les-Pins

Le boulevard Baudouin à Juan-les-Pins est désormais orné de dix nouvelles empreintes, rappelant la célèbre Walk of fame d’Hollywood. Ces empreintes, accolées à celles des artistes emblématiques du festival de jazz, ajoutent une touche de renommée au boulevard qui longe la pinède. Parmi ces nouvelles empreintes, celles de Thomas Dutronc ont été déposées, marquant ainsi son passage et sa contribution à ce festival légendaire. Cette initiative permet de célébrer et d’immortaliser les grands noms du jazz qui ont marqué l’histoire de cet événement incontournable. Le boulevard Baudouin devient ainsi un lieu chargé de symboles et d’histoire, où se mêlent les empreintes des grands artistes et la magie de la musique jazz.

Dans la ville de Juan-les-Pins, le boulevard Baudouin se transforme en une sorte de Walk of Fame à la manière

Thomas Dutronc rejoint les légendes du jazz à Juan-les-Pins

Le boulevard Baudouin à Juan-les-Pins est désormais orné de dix nouvelles empreintes, rappelant la célèbre Walk of fame d’Hollywood. Ces empreintes, accolées à celles des artistes emblématiques du festival de jazz, ajoutent une touche de renommée au boulevard qui longe la pinède. Parmi ces nouvelles empreintes, celles de Thomas Dutronc ont été déposées, marquant ainsi son passage et sa contribution à ce festival légendaire. Cette initiative permet de célébrer et d’immortaliser les grands noms du jazz qui ont marqué l’histoire de cet événement incontournable. Le boulevard Baudouin devient ainsi un lieu chargé de symboles et d’histoire, où se mêlent les empreintes des grands artistes et la magie de la musique jazz.
Lire la suite »

Manifestation contre la fermeture de l'usine Poulain : "C'est le patrimoine de Blois et les Français sont très attachés à la marque", souligne la CGT
          Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce une fermeture injustifiée de l'usine de Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), décidée uniquement pour que les "actionnaires fassent d'autant plus de profits"

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.

Tony Anjoran, représentant syndical de la CGT, s’insurge contre la décision de fermer l’usine de Villebarou, située à proximité de

La CGT dénonce la fermeture de l’usine Poulain à Blois

La fermeture de l’usine Poulain à Villebarou, près de Blois (Loir-et-Cher), suscite une vive indignation parmi les salariés et les habitants de la région. Le délégué syndical CGT Tony Anjoran dénonce un choix motivé uniquement par la recherche de profits supplémentaires de la part des actionnaires.

Pour la CGT, cette décision de fermeture est injustifiée et met en péril le patrimoine industriel de la région. En effet, l’usine Poulain est une marque emblématique pour Blois et les Français, qui y sont très attachés. La disparition de cette usine serait non seulement un coup dur pour l’emploi local, mais aussi une perte symbolique importante.

Face à cette situation, les salariés de l’usine et leurs soutiens ont décidé d’organiser une manifestation pour protester contre la fermeture. Ils entendent ainsi faire entendre leur voix et mobiliser l’opinion publique sur cette question. Pour la CGT, il est essentiel de défendre l’emploi et le patrimoine industriel français face aux intérêts financiers des actionnaires.

Cette mobilisation témoigne de l’attachement profond des salariés et des habitants de la région à l’usine Poulain. La marque incarne une histoire et une tradition qui font partie intégrante de l’identité de Blois. La CGT souligne l’importance de préserver ce patrimoine industriel et de lutter contre les décisions économiques qui mettent en péril l’emploi et les savoir-faire locaux.

En conclusion, la fermeture de l’usine Poulain à Blois est vivement contestée par la CGT et les salariés. Cette décision est perçue comme une menace pour le patrimoine industriel et l’emploi dans la région. La mobilisation en cours vise à sensibiliser l’opinion publique et à défendre les intérêts des travailleurs face aux intérêts financiers des actionnaires.
Lire la suite »

Retour en haut