Risque de baisse de production de blé à cause de la météo pluvieuse et des températures élevées

Météo pluvieuse, températures trop hautes, champignons : la production de blé risque de fortement baisser cette année
          En raison de températures trop douces et d'une météo trop pluvieuse, la production de blé devrait reculer cette année. Les exploitations ont souffert du développement de maladies, qui diminuent leur rendement.

Cette année, la production de blé devrait connaître une baisse en raison des conditions météorologiques peu favorables. Les températures trop douces et les précipitations excessives ont entraîné le développement de maladies, ce qui a eu un impact négatif sur le rendement des exploitations agricoles.

Récolte de blé en baisse en France à cause des intempéries

La météo pluvieuse et peu ensoleillée de cette année en France devrait entraîner une nette baisse de la production de blé. En effet, la récolte de blé tendre, utilisé pour la fabrication de la farine pour le pain, s’annonce comme l’une des plus mauvaises des 20 dernières années. Malgré cela, les experts du secteur estiment que cette diminution de la production de blé n’aura que peu d’impact sur le prix du pain dans les boulangeries.

Des conditions météo défavorables

Les conditions météorologiques de cette année n’ont pas été favorables aux producteurs de blé. L’hiver et le début du printemps ont été particulièrement doux, voire trop doux. Les températures plus élevées que la normale ont favorisé le développement d’un champignon nuisible à la croissance des plants de blé. De plus, les précipitations abondantes ont retardé les semis et incité les agriculteurs à opter pour d’autres cultures que le blé tendre.

Selon le ministère de l’Agriculture, la production de blé devrait chuter de 15% par rapport à l’année précédente. Les régions les plus touchées par cette baisse de production sont les Pays de la Loire et la Nouvelle-Aquitaine. Ces chiffres restent toutefois des prévisions, la période de récolte du blé venant à peine de commencer.

Impact sur la quantité et la qualité

Des agriculteurs comme Jean-Luc, producteur de pommes de terre et de blé en Bourgogne-Franche-Comté, témoignent des conséquences des intempéries sur leurs cultures. Les orages à répétition ont affaibli la santé des plants, entraînant une perte de rendement estimée à 20% sur son exploitation. De plus, la qualité du blé est également touchée, risquant de compromettre son utilisation pour l’alimentation humaine et de le déclasser pour une utilisation animale, moins valorisante.

Les prochains jours s’annoncent déterminants pour la récolte du blé, qui doit être effectuée dans des conditions optimales. Des périodes ensoleillées sont nécessaires pour assurer un ramassage efficace et limiter les pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut